Accueil / ECONOMIE / OMVS – Gestion des ressources en eau : Les scientifiques réfléchissent aux méthodes efficaces

OMVS – Gestion des ressources en eau : Les scientifiques réfléchissent aux méthodes efficaces

La communauté scientifique des pays membres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal se retrouve à Dakar depuis hier, pour une conférence régionale destinée à réfléchir sur la gestion des ressources en eau et l’environnement du bassin du fleuve Sénégal.
Les scientifiques auront eu les journées d’hier et d’aujourd’hui, pour réfléchir et échanger sur des thématiques de recherche utiles à l’organisation et aux populations riveraines du bassin du fleuve. Le haut-commissaire de l’organisation, M. Mohamed Salem Ould Merzoug, en ouvrant la session d’hier, a affirmé que «les champs d’investigation sont nombreux. Ils représentent autant de défis». Il en a cité quelques-uns, dont il a jugé les problématiques lancinantes : «Les fondements et les mécanismes d’une démarche participative, l’appropriation de la Gire à l’échelle transfrontalière, les mécanismes de mitigation des effets négatifs des aménagements hydrauliques et des pratiques culturales, l’endiguement des effets de l’action anthropique.»

Au cours des rencontres précédentes, une demi-douzaine de thématiques de recherche avait été identifiées par les participants. La rencontre qui prend fin aujourd’hui à Dakar, met en avant la composante Information et participation du public. Cette dernière cherche à mobiliser les acteurs du bassin du fleuve, à susciter leur adhésion au programme de l’Omvs. La rencontre des scientifiques, une composante du projet Gef, financé par le Fonds de l’environnement mondial, bénéficie de l’appui technique et financier de l’Union internationale pour la conservation de la nature.


À voir aussi

Rufisque offshore : Total cède 30% à Petronas

La Malaisie met les pieds dans le pétrole sénégalais. Selon Les Echos, Total a cédé …

Mboumba: Le Puma injecte 30 millions pour réhabiliter la canalisation

30 millions de nos francs, c’est le montant que le Puma a injecté pour la …