Accueil / International / Opération turque en Syrie: Erdogan veut entamer au plus vite le siège d’Afrin

Opération turque en Syrie: Erdogan veut entamer au plus vite le siège d’Afrin

Le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé, mardi 20 février, que les forces turques assiégeraient prochainement la ville d’Afrin, chef-lieu de l’enclave à l’intérieur de laquelle une offensive militaire turque d’envergure est en cours depuis un mois afin d’en déloger une milice kurde.

« Dans les prochains jours et de façon beaucoup plus rapide, le siège du centre de la ville d’Afrin va commencer », a déclaré, mardi 20 février, le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d’un discours devant les députés de son parti au Parlement. Baptisée « Rameau d’olivier », l’opération lancée par l’armée turque et ses supplétifs rebelles syriens, cible les Unités de protection du peuple (YPG), forces alliées kurdes de Washington dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie, mais qui sont considérées comme « terroristes » par la Turquie.

« Il peut sembler que nous avançons lentement »

Les forces turques indiquent avoir pris, à ce jour, le contrôle de plus de trente villages, mais ceux-ci sont situés pour la plupart dans des zones frontalières du nord de la région d’Afrin. « Comme nous agissons pour éviter de mettre en danger nos forces de sécurité et en tenant compte des civils, il peut sembler que nous avançons lentement », a convenu M. Erdogan. « Mais personne ne doit oublier ce fait : nous n’y sommes pas allés pour détruire et brûler ce qui est devant nous. Nous y sommes pour créer un environnement sécurisé et vivable pour les centaines de milliers de (Syriens) qui vivent chez nous », a ajouté le président turc en se référant aux plus de trois millions de réfugiés syriens ayant gagné son pays pour fuir la guerre civile.

Permettre le retour des réfugiés

Les autorités turques affirment que l’offensive d’Afrin, ainsi que celle menée en 2016 plus à l’est, visent à sécuriser des territoires dans le nord de la Syrie pour permettre le retour de ces réfugiés dans leur pays.

(avec AFP)

À voir aussi

Abidjan: La pluie fait une quinzaine de morts

Une quinzaine de personnes sont mortes après de violentes pluies à Abidjan où les pompiers …

Gambie: Trois manifestants tués à Faraba Banta  

Trois personnes ont été abattues publiquement, hier matin, par des policiers lors d’une confrontation avec …