Accueil / POLITIQUE / Organisation des élections- L’opposition exige un audit indépendant du processus électoral

Organisation des élections- L’opposition exige un audit indépendant du processus électoral

L’opposition regroupée autour de l’IED, exige un audit indépendant de tout le cycle de vie du processus préélectoral, électoral et postélectoral.

L’opposition a décidé de mener ensemble le combat pour des élections libres et transparentes. Ainsi, elle réclame un audit indépendant du processus électoral qui, selon elle,  ne peut se limiter à analyser la cohérence interne d’une base de données. ‘’L’audit devait concerner tout le cycle de vie du processus électoral (préélectoral, électoral, postélectoral)’’, a exigé l’IED. ‘’Les élections législatives de Juillet 2017 étant la première expérience électorale après la refonte des données électorales et l’introduction des cartes biométriques CEDEAO, le taux de fiabilité devrait, entre autres, nous montrer dans quelles proportions les électeurs – et seulement ceux-ci-, ont été inscrits aux bureaux de vote souhaités, si les électeurs ont eux-mêmes reçu leur carte biométrique, si les électeurs ont pu voter comme ils le souhaitent et que leurs votes ont été réellement pris en compte, et que tous les documents exigés par le code électoral sont correctement livrés’’, expliquent les membres de l’opposition dans un mémorandum. ‘’Si de mauvaises données ont été données au système, le taux de fiabilité doit aussi le montrer et ne pas supposer que les données en amont sont correctes’’, signalent-ils. Avant d’ajouter : ‘’La vérification intrinsèque des données est nécessaire, mais elle ne saurait déterminer l’objectif d’un audit.’’ C’est pourquoi l’opposition rejette totalement le taux de fiabilité du fichier électoral de 98%, exploité par la majorité présidentielle. Mieux encore, l’opposition demande l’arrêt de toute modification de la carte électorale. La confusion va se multiplier, les électeurs ayant des cartes biométriques devant les changer à nouveau pour que leur nouvelle adresse électorale y figure. Entre autres exigences, l’opposition réclame un droit de regard sur le fichier électoral et la distribution des cartes biométriques. Les difficultés rencontrées au moment des inscriptions sur les listes électorales, subsistent au moment du retrait de la carte d’électeur. L’Opposition propose ainsi de mettre gratuitement en ligne, sur Internet, un site dans lequel n’importe quel ayant-droit peut, en tapant son nom et ses références, retrouve le lieu dans lequel se trouve sa carte biométrique. L’opposition se dit prête à prendre en charge cette opération si elle a accès au fichier électoral.

À voir aussi

Présidentielle 2019: Karim Wade peut-il être candidat ?

  Exilé au Qatar depuis deux ans, Karim Wade voit les obstacles se multiplier sur …

Guinée Bissau: Capitale du Parlement de la Cedeao

  Le Président du Parlement de la Communauté « économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest …