Accueil / FAITS DIVERS / OUMAR DABO ET IDRISSA DIALLO ÉCOPENT LA PRISON A VIE Le gang avait attaqué la coopérative de Dodel

OUMAR DABO ET IDRISSA DIALLO ÉCOPENT LA PRISON A VIE Le gang avait attaqué la coopérative de Dodel

Les faits ont eu lieu les samedi 15 et dimanche 16 de l’année 2013.  Près d’un an après, les faits s’ancrent dans l’esprit de Malick Djigo, l’une des victimes  de l’attaque du gang qui a fait frémir bergers, commerçants et cultivateurs. Tellement, les habitants des villages environnants avaient peur de sortir la nuit, à cause du gang qui dévastait tout sur son passage. Mais, les accusés Oumar Dabo et Idrissa Diallo passeront le reste de leurs vies entre les quatre murs. L’autre accusé, Ousmane Sy, sera libéré. La cour d’assises de Saint-Louis l’a condamné à six mois ferme.

 Un procès passionnant 

La victime Malick Djigo n’a pas succombé de ces blessures, mais, en traine encore  des séquelles. Parfois, le caissier de la coopérative d’épargne et de crédit de Dodel fuit le regard de ses  bourreaux qui avaient visité nuitamment la coopérative.  Les deux millions qu’il a demandée pour réparer le  préjudice, ne sont que des miettes, vu les sévices qu’il a subis le jour du drame. Depuis le coup de coupe-coupe fatal qu’il a reçu au niveau de la tète, il ne peut voir qu’avec son œil droit. Les bourreaux l’ont tenu en respect, avec le gardien, pendant des minutes, avant de passer à l’acte. Le gang composé de cinq personnes ne laissera jamais leurs proies. Malick Djigo, le trésorier et Malick Sall, le gardien, vont par la suite passer un sale quart d’heure entre les mains dde leurs bourreaux. Ils seront ligotés par les malfaiteurs qui emporteront un ordinateur portable, cinq  téléphones portables, plus d’un million de nos francs et d’autres accessoires.

Amateurisme

 Les accusés qui ont répondu présent au deuxième jour de la cour d’assises de Saint-Louis, n’ont trouvé autre moyen que d’utiliser les téléphones portables volés pour appeler d’autres personnes. Un geste qui leur sera fatal.  En collaboration avec la Sonatel, les enquêteurs se sont rapidement mis sur des pistes pour mettre la main sur les criminels. Arrêté en premier lieu, Oumar Diallo balance le nom des autres membres du gang. Les enquêteurs engagent ensuite la filature pour mettre hors d’état de nuire les autres voleurs. Mais, la version sera autre, devant les juges de la cour d’assises. Tous soutiendront n’avoir jamais participé à l’opération dans la coopérative de Dodel.

Un réquisitoire à la dimension du crime

L’avocat général n’a donné aucune chance aux accusés. Il a demandé la perpétuité contre Oumar Dabo et Idrissa Diallo,  qualifiant leurs actes de barbares face à des  travailleurs innocents. Les avocats des accusés ne pourront rien faire pour éviter la peine requise contre leurs clients. Maître Oumar Diouf estimera qu’Ousmane Sy n’a commis aucun délit. Le conseil d’Oumar Dabo a demandé en vain la requalification des faits et la bienveillance de la cour.

Oumar Dabo et Idrissa Diallo ont payé lourdement l’attaque de la nuit du  15  au 16  septembre 2013. Ils ont écopé la peine maximale et passeront le reste de leurs vies en prison. Ousmane Sy est libre, après avoir passé six mois en prison. Il a bénéficié de la même peine.

Ousseynou DIOP

À voir aussi

Un 4X4 se renverse sur la route Linguère-Matam- 1 mort et  3 blessés graves

Un accident mortel s’est produit dans la matinée du dimanche vers 13 heures, sur la …

Viol et pédophilie ayant entrainé la mort Un vieux de 65 ans viole une fille de 11 ans qui succombera à ses blessures

Un vieux de 65 ans a comparu à la barre de la chambre criminelle pour …