Accueil / POLITIQUE / Oumar Faye: Leader du mouvement « Leeral Askan Wi » « Tout homme d’état doit condamner la sortie de Bourgi »

Oumar Faye: Leader du mouvement « Leeral Askan Wi » « Tout homme d’état doit condamner la sortie de Bourgi »

Même si la sortie de Robert Bourgi agréent certains sénégalaises et sénégalais qui utiliseront ses propos comme cheval de bataille contre leurs camarades politiciens, d’autres les trouvent indignes et disent que de tels propos n’honorent pas les chefs d’états africains. Pour Omar Faye leader du mouvement «Leeral Askan Wi», tout homme d’état doit condamner la sortie de Bourgi.

«Tout homme d’état doit condamner la sortie de Bourgi», déclare Omar Faye, leader du mouvement «Leeral Askan Wi», connu pour ses sorties musclées contre le régime libéral. «Les propos de Bourgi à l’endroit de certains chefs d’états africain sont un lobbying de la main armée française», fait-il savoir, précisant: «nous sommes contre ceux qui cherchent à déstabiliser l’Afrique mais surtout quand on sait que l’opposition est toujours contre un régime. C’est irresponsables de la part de Bourgi car, ces propos ternissent l’image de l’Afrique». Aussi, le leader du mouvement « Leeral Askan Wi » estime-t-il que Robert Bourgi doit être déclaré persona non grata en Afrique et au Sénégal en particulier car, «Bourgi n’a aucun respect des chefs d’états africains. Des propos de ce genre envers l’Afrique sont indignes et, si les africains ne les condamnent pas, des personnes comme Bourgi vont encore se lever et faire des déclarations irrespectueuses contre les dirigeants de demain». Omar Faye fera savoir que l’objectif de Robert Bourgi, c’est de nuire à la culture de l’Afrique. «Je déplore le silence des conseillers de nos gouvernants qui n’ont pas condamné Bourgi qui montre sa malhonnêteté par ses propos», soulignera M. Faye qui se demande ce qui motive Bourgi à dévoiler tous ces secrets des responsables africains, en ce moment précis. Robert Bourgi avait, dans un journal français déclaré que certains chefs d’état africains ont contribué à des financements de campagne électorale de certains candidats français. Des déclarations qui ont fait couler beaucoup de salives au Sénégal.

Sada Mbodj

Rewmi Quotidien

À voir aussi

Procès Khalifa Sall- Me Wagane Faye, avocat de la défense :  » la présomption d’innocence aurait empêché au procureur de dire… »

Le procès du Maire de Dakar se poursuit ce mardi, 20 fèvrier. Les avocats de …

Plaidoirie des avocats La défense de Khalifa démonte le réquisitoire du parquet puis demande la relaxe

Tour à tour, les avocats de Khalifa Sall et ses co-prévenus se sont attaqués au …