Accueil / ACTUALITES / Oumar Khassimou DIA (Ministre chargé des émigrés) : 360 milliards envoyés au Sénégal par les émigrés en Italie

Oumar Khassimou DIA (Ministre chargé des émigrés) : 360 milliards envoyés au Sénégal par les émigrés en Italie

Effectuant sa première visite de prise de contact avec les ressortissants sénégalais en Italie après sa nomination à la tête de ce département, Oumar Khassimou Dia a parlé de l’apport des Sénégalais d’Italie dans l’économie nationale.
Les émigrés sénégalais en Italie ont envoyé au Sénégal en 2006, à travers les voies officielles, 360 milliards de francs Cfa, selon le ministre chargé des Emigrés, Oumar Khassimou Dia au cours d’une rencontre de prise de contact avec la colonie sénégalaise en Italie. Il a indiqué que ‘c’est pourquoi, le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, accorde une grande importance aux émigrés, parce qu’ils constituent un facteur de développement économique et social de notre pays. Ainsi, le chef de l’Etat, avec l’ensemble du gouvernement, souhaite mettre tout en œuvre afin de faire face aux nombreux problèmes auxquels les émigrés sont confrontés’, a-t-il déclaré. Mieux, a-t-il ajouté, les Sénégalais vivant en Italie ‘occupent la première place dans la diaspora par rapport au nombre d’inscrits et de votants lors de la dernière élection présidentielle du 25 février 2007’.

Le ministre effectuait ainsi sa première visite de prise de contact avec les ressortissants sénégalais en Italie après sa nomination à la tête de ce département. La rencontre a eu lieu dans la salle d’audience du Consulat qui s’est avérée pour la circonstance trop exiguë pour contenir une foule prête à écouter le message et les promesses du nouveau ministre. Présenté à l’assistance par le Consul général du Sénégal à Milan, le ministre s’est réjoui d’être parmi les Sénégalais, afin ‘d’écouter de vive voix, les préoccupations (des) braves compatriotes’.

Pendant plus de cinq tours d’horloge, plusieurs représentants d’associations de Sénégalais ont mis un accent particulier sur les difficultés de renouvellement des permis de séjour, le regroupement familial, la scolarité des enfants émigrés nés en Italie qui, pour la plupart, ne parlent pas le français et notamment l’épineux problème de la retraite. D’autres ont également abordé le problème de la privatisation, soulignant que l’Etat du Sénégal fait appel à des Canadiens, Français, entre autres, sans penser aux émigrés vivant en Italie, dont certains ont des capitaux et sont prêts à investir au Sénégal.

Pour sa part, le député des Sénégalais de l’Extérieur, Amadou Ciré Sall, a mis en évidence le dynamisme des ressortissants sénégalais en Italie notamment leur ‘détermination à apporter une contribution au développement de leur pays’. Avant l’étape d’Italie, le ministre a été successivement en Côte d’Ivoire, en France et en Espagne.


À voir aussi

Go: Comme le Beaujolais, le nouvel Idy est arrivé

On est en train d’assister à un nouveau phénomène dans les turpitudes propres à nos …

Procés de la caisse d’avance La réplique de l’Etat aux avocats de la défense

Les représentants de l’Etat du Sénégal dans l’affaire dite la caisse d’avance de la mairie, …