téléchargement (1)

OUMAR SARR À MACKY « Tu n’es pas un roi »

 Le coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (Pds), Oumar Sarr, a fait savoir à  Macky Sall, bien qu’il soit la première institution du pays, et « respecté », il « n’est pas un roi ».

 « Souvent aussi, on dit que vous avez offensé le chef de l’État. Dans beaucoup de démocratie, c’est un délit qui a été effacé. Parce que, Monsieur le président, vous êtes un chef d’État, vous êtes la première institution au pays, vous êtes respecté, mais quand même, vous n’êtes pas un roi. De ce point de vue, je pense que vous travaillerai à moderniser un peu cette problématique », a dit d’emblée Oumar Sarr à Macky Sall, lors de son intervention. Pour le N°2 du Pds, la démocratie reste un défi à relever au Sénégal avec le régime de Macky Sall. « Quand nous nous opposons, nous avons quelques problèmes. Combien de responsables du Pds ont été jetés en prison pour des raisons diverses ? Nous pensons que cela ne participe pas à l’approfondissement de la démocratie. Certains ont été arrêtés parce qu’ils ont manifesté », a-t-il souligné. Or, a rappelé Oumar Sarr, c’est l’article 8 de la Constitution qui garantit certaines libertés notamment les libertés civiques et politiques, et dedans, il y a la liberté d’opinion, d’expression, la liberté de la presse, celle d’association de réunion, de déplacement, de manifestation, etc. « Sur la liberté de manifestation, souvent, on a refusé les manifestations, alors qu’en réalité, il n’y a pas besoin d’autorisation, il y juste un besoin d’une déclaration. On nous l’a refusé systématiquement et je pense que cela pose un certain nombre de problème. La liberté de déplacement quelque fois, moi-même, on m’a interdit le déplacement pour aller à l’étranger et j’ai du prendre une pirogue pour pouvoir aller en Mauritanie. Cette question de harcèlement de l’opposition est une situation qu’il faut gérer dans une démocratie apaisée », a-t-il estimé. « Sur cette question ce qui ne marche pas trop, c’est que quand quelqu’un se sent menacer, qu’il va directement dans les prairies marrons (Apr). Cela pose un problème et quand une personne rejoint cette prairie, elle n’est plus inquiétée. Soit elle va directement rejoindre les militants de l’Apr, soit elle crée un parti tampon vers l’Apr », a-t-il ajouté. Pour le Coordonnateur du Pds, dans le cadre de ce dialogue national, ils (Macky Sall et les responsables de l’opposition), pourront mieux se rencontrer et échanger sur ces questions et trouver des solutions. « Le Sénégal nous appartient à tous, et nous devons par conséquent travailler pour renforcer cette démocratie, pour la paix », a conclu Oumar Sarr.

Voir aussi

Rama-Yade-300x193 (1)

FRANCE-AFRIQUE Rama Yade cherche à se faire sponsoriser par des palais africains

L’ex secrétaire d’état aux Droits de l’Homme sous Nicolas Sarkozy, Rama Yade, entame ce jeudi …