Sans titre

OUSMANE CISSÉ, RESPONSABLE APR KÉBÉMER ET DIRECTEUR DES MINES « Macky n’est pas un dealer mais un leader »

Le responsable Apériste de Kébémer, par ailleurs Directeur des Mines et de la Géologie porte la réplique à ceux qui qualifient de ‘’deal’’ la grâce présidentielle accordée à Karim  Wade. Selon Ousmane Cissé, « Macky Sall est un  leader et non un dealer ».

 Nombreux sont les acteurs politiques et de la Société civile qui s’insurgent contre la grâce présidentielle accordée par Macky Sall à Wade-fils. Certains sont allés même plus loin en parlant de « deal » entre les présidents Sall, Wade et son fils. Mais ces propos ‘’malveillants’’ n’inspirent rien de bien significatif au responsable apériste de Kébémer qui faisait face à la presse. Puisque, dit-il,  tous les Sénégalais savent que le Président Macky Sall est un leader avéré qui va du global au particulier et du particulier en alliant le global. « Macky Sall est un leader et non un dealer », ressasse-t-il. Avant d’en rajouter cette couche : « Parlez de deal, là où on parle des questions qui intéressent tout le Sénégal, c’est insulter les Sénégalais. » Par ailleurs, il se désole que certaines personnes confondent la personne de président de l’Apr d’avec sa fonction de chef d’État. Pour lui, il n’y a pas d’extraordinaire de voir Karim Wade figurer parmi 7193 détenus qui ont bénéficié du pardon du président de la République, depuis avril 2012.

À son avis, ce débat relève d’un débat politico-politicien. Aussi, s’est-il offusqué du débat de caniveau dans l’arène politique où le  niveau du discours est au ras des pâquerettes. « Le discours politique est en chute libre. Le Sénégal mérite mieux que l’insulte à la bouche », se plaint M. Cissé. Qui en appelle « à un nouveau type de politique. Un acteur politique injurieux ne peut être un leader », s’esclaffe-t-il. Non sans inviter « à un débat utile autour de ce qui peut développer notre pays en renforçant sa stabilité et en hissant notre démocratie à un autre niveau, c’est-à-dire, avoir une démocratie de qualité dans laquelle, les acteurs politiques se parlent sans animosité ni haine, une démocratie dans laquelle tous les acteurs apportent leur contribution dans le projet de modernité de notre pays. C’est ça l’enjeu donc : la mobilisation des forces vives pour un Sénégal qui demain permettra à chacun de ses fils de vivre dignement, c’est-à-dire en citoyen accompli ».

Par ailleurs, le candidat malheureux aux élections locales se fixe comme objectif la conquête de la Mairie  de Kébémer contrôlée jusque-là par le Parti démocratique sénégalais (Pds). Il a dégagé et adopté des stratégies de conquête de la Commune, pour faire désormais de la ville de l’ancien président, Me Abdoulaye Wade, un bastion de l’APR. Pour ce faire, le responsable apériste compte s’appuyer sur la communication directe et permanente avec sa base, ses militants et le « peuple » de Kébémer. « Nous allons délivrer un message de vérité aux populations, nous ne ferons pas de promesses, nous allons bannir les conflits et les insultes pour faire de la communication un bastion de l’Apr », serine-t-il. Àl’en croire, il y a deux types d’acteurs politiques dans le département : « Ceux qui viennent à Kébémer pour se faire uniquement élire et ceux qui se battent pour élire Kébémer ».

Mouhamadou BA

Voir aussi

mame mbaye niang

SORTIE DE MAME MBAYE NIANG CONTRE ALIOU SALL- Un lieutenant de Mimi Touré exige sa démission

La sortie du Ministre de la Jeunesse, dans un quotidien de la place, continue d’alimenter …

Open