Accueil / POLITIQUE / Ousmane Ngom :  »toutes les dispositions ont été prises pour avoir un scrutin le 3 juin »

Ousmane Ngom :  »toutes les dispositions ont été prises pour avoir un scrutin le 3 juin »

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Ousmane Ngom, a assuré que le gouvernement respectera son engagement d’organiser des élections législatives le 3 juin, en prenant  »toutes les dispositions nécessaires ».  »Nous avons pris toutes dispositions nécessaires pour que les élections se tiennent le 3 juin. Les bulletins sont imprimés et nous avons commandé l’ensemble du matériel dont une grande partie est déjà entreposée », a indiqué Me Ngom qui rencontrait, mercredi à Dakar, des partis membres de la Commission pour la régularité et la transparence des élections (CRTE/Na Jub).

Source : Aps

 »Nous procéderons à l’éclatement du matériel électoral dès le 18 mai pour l’étranger et à partir du 20 mai dans les régions au Sénégal. Nous travaillons pour respecter la date du 3 juin », a-t-il ajouté.

Les partis et coalitions membres de la CRTE/Na Jub avaient adressé un mémorandum au ministre de l’Intérieur lui demandant de donner des garanties quant à l’organisation effective des élections à la date prévue.

Ces formations politiques sont : le Rassemblement patriotique sénégalais/Jammi Rewmi, le Rassemblement des écologistes du Sénégal/les Verts, Takku Defaraat Senegal, l’Union citoyenne, l’UNP Mouvement Tekki, le Mouvement de la réforme pour le développement social, l’Alliance Jëf Jël.

Evoquant un point de réclamation de la commission sur le respect du fonctionnement des bureaux de vote aux heures prévues (de 8 heures à 18 heures), Ousmane Ngom a dit qu’il s’en référait à l’article R49 du Code électoral, qui donne aux autorités administratives le droit et la responsabilité de faire une prolongation si le cas se pose.

S’agissant du retrait des cartes d’électeurs, Me Ousmane Ngom a souligné que le Sénégal a atteint un taux (95 %) jamais égalé et  »rare dans le monde ».  »Sur les cinq millions d’électeurs qui figurent dans le fichier aujourd’hui, nous avons seulement un peu moins de 200.000 électeurs qui n’ont pas encore retiré leur carte », a-t-il indiqué.

A propos de la décision d’une partie de l’opposition de boycotter les élections du 3 juin, le ministre de l’Intérieur a dit que le gouvernement a  »tourné le dos à l’équilibre de la terreur ».  »Le sens même d’un parti politique, c’est sa participation aux élections. Donc un parti qui ne participe pas aux élections ne joue pas son rôle », a-t-il estimé.

Auparavant, Ndane Diouf de la coalition Takku Defaraat Senegal s’était, au nom des membres de la CRTE, félicité de la  »disponibilité » du ministre avant de lire un mémorandum axé sur treize points tournant essentiellement autour de la recherche d’un consensus pour des élections ‘’libres et transparentes ».

La rencontre s’est déroulée en présence notamment du directeur général des élections Cheikh Guèye, du directeur de l’automatisation des fichiers, Habib Fall.


À voir aussi

Wade perd un allié au profit de Madické

Serigne Souhaibou Mbacké, jusque-là chargé des élections au Pds à Touba, a quitté Me Wade …

Meeting de la CAM à Pikine: La démonstration de force de Moustapha Diop

Le Ministre de l’Industrie, de la Petite et moyenne Industrie, Moustapha Diop, a officiellement lancé, …