Accueil / POLITIQUE / Ousmane Sonko appelle à la mobilisation le 19 avril

Ousmane Sonko appelle à la mobilisation le 19 avril

Le gouvernement a fini par céder à la pression. C’est la lecture faite par le leader du Pastef, Ousmane Sonko de la publication des contrats de Recherche et de Partage de Production liant l’État et la multinationale TOTAL autour des blocs pétroliers et gaziers de  Rufisque offshore profond etUltra Deep Offshore. Après avoir parcouru le document, Ousmane Sonko soutient que ses soupçons ont été confortés. «J’ai découvert que les contrats sont les plus léonins et les plus scandaleux jamais consentis par le Sénégal», précise d’emblée le président du Pastef. A l’en croire, le Premier ministre et le président Macky Sall après avoir poussé l’ancien  ministre, Thierno Alassane Sall à la démission, ont bradé à vil prix les intérêts du Sénégal. A ses yeux, ces derniers ont encore une fois obéit à la France au détriment du peuple et ses intérêts. Le leader du Pastef promet de revenir amplement sur ces contrats après le 19 avril, jour de vote du projet de loi sur le parrainage.

Le leader de pastef invite les Sénégalais à se concentrer sur l’urgence de l’heure à savoir le projet de loi sur le parrainage. Il souligne que c’est à cause des innombrables cas de gouvernance scandaleuse de son régime que Macky Sall ne lésinera pas sur aucun moyen pour se maintenir au pouvoir, notamment par la manipulation constitutionnelle et législative, l’instrumentalisation de la justice pénale et constitutionnelle, l’aliénation de l’administration, la corruption de segments sociaux de tous ordres, la répression policière sauvage. Selon Ousmane Sonko, le 19 avril est une date fatidique qui met chaque citoyen face à un choix. « Il s’agit de laisser Macky Sall imposer sa dictature et se donner les moyens de perpétuer un régime incompétent, népotiste, corrompu et sans patriotisme aucun ou de mettre un terme à cette calamité qui dure depuis six ans ».

Avec l’As

À voir aussi

Candidat unique de l’opposition : Decroix dit non à Mansour Sy Djamil

L’opposition sénégalaise ne parle pas une même langue. Elle ne s’accorde jamais sur un projet …

Après Fabouly et Fada: Samba Bathily rejoint “le Macky”

A ce rythme, c’est tous les responsables de l’opposition qui vont finir par se ranger …