ACTUALITE

Ousmane Sonko réagit aux menaces du ministre des finances :  » Après le ramadan, nous ferons d’autres révélations plus graves »

  • Date: 30 juin 2016

REWMI.COM-Ousmane Sonko répond aux menaces du Ministre de l’Economie, des finances et du plan par des menaces. Hier à l’Assemblée nationale, Amadou Bâ, réagissant pour la première fois au débat sur le non reversement par l’Assemblée nationale des impôts des députés, a formulé des menaces non voilées contre le fonctionnaire des impôts et domaines. L’argentier de l’Etat a d’abord disculpé les députés, en disant « très clairement » qu’aucun député ne doit de l’argent. Se voulant plus précis, il poursuivra : « tout ce qu’on vous réclame n’est pas ce que vous devez ». Visiblement choqué par cette révélation (qui n’en était pas une, parce qu’ayant déjà paru dans un journal de la place), de l’inspecteur des Impôts, leader du parti  » Pastef/Les Patriotes », le ministre dira : « Ses propos ont des soubassements politiques. Nous allons donner une réponse politique à ces accusations ». Faisant dans la menace, Amadou Bâ élève le ton : « des mesures seront prises, dans les jours à venir, mais dans le respect strict des lois et règlements qui gouvernent la République. Personne n’a le droit de discréditer l’Assemblée nationale ». Ousmane Sonko ne semble pas inquiété outre mesure par ces menaces. Joint par la Rfm, il répliquera. « Le ministre n’a fait que contredire ses propres services ». Rappelons que dans le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) 2015-2016 du ministère de l’Économie et des Finances, encore visible sur le site internet du ministère, il est dit que l’institution parlementaire doit à l’Etat du Sénégal 2 milliards 680 millions fcfa. Réagissant aux menaces du ministre, Sonko promet de revenir sur d’autres révélations beaucoup plus graves après le ramadan. D’ailleurs dira-t-il, le ministre en aura pour sa part.

REWMI.COM 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15