Accueil / CULTURE / Ouverture d’un séminaire de lancement du projet de sauvegarde des patrimoines de l’IFAN

Ouverture d’un séminaire de lancement du projet de sauvegarde des patrimoines de l’IFAN

Un séminaire de lancement du projet de sauvegarde et de valorisation des patrimoines documentaires audiovisuels, iconographiques, sonores et textuels de l’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN) Cheikh Anta Diop s’est ouvert jeudi à Dakar, a constaté un journaliste de l’APS.

Source: Aps
Financé à hauteur de 225.000 euros (environ 146 millions de francs CFA) par le Fonds francophone des inforoutes en partenariat avec le service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France et l’Université de Toulouse Le Mirail, le projet vise à numériser la collection de l’IFAN.

Le séminaire prend fin vendredi et devrait déboucher sur un agenda d’exécution du projet.

 »L’IFAN a un gisement d’informations sous forme d’objets, de résultats de recherche, entre autres. Des supports qui couvrent l’ensemble des territoires de l’ex-AOF (Afrique occidentale française) », a expliqué son directeur Papa Ndiaye, lors de la cérémonie de lancement tenue au musée de la Place Soweto.

M. Ndiaye a dit que la mise en œuvre du projet de numérisation de biens culturels marque  »un tournant décisif pour une vulgarisation à une grande échelle du patrimoine de l’IFAN, à des fins éducatives, scientifiques et culturelles ».

 »La concrétisation de cette mesure de sauvegarde permet de diffuser plus rapidement les documents par le biais d’un serveur. Elle servira aussi à créer une base de données, à faciliter et développer la recherche et envisager une exploitation commerciale à travers des expositions itinérantes », a indiqué le directeur de l’IFAN.

Le recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Abdou Salam Sall, a rappelé que l’IFAN conserve  »une partie de la mémoire de l’Afrique de l’Ouest constituée grâce à la persévérance de chercheurs français, africains ».  »Nous devons préserver ce trésor inestimable et le partager avec le monde entier », a estimé M. Sall.

 »Le rôle de l’information dans notre société moderne n’est plus à démontrer. Elle devient de plus en plus capitale, et le fait de favoriser et d’accroître son accès est devenue une exigence incontournable dans toute activité d’enseignement, de formation et de recherche », a poursuivi le recteur de l’UCAD.

Avec  »les immenses possibilités qu’offrent les technologies de l’information et de la communication, nous devons dans une perspective bien comprise de partage, mutualiser toutes nos ressources et ainsi participer au rendez-vous du donner et du recevoir comme disait le poète », a-t-il indiqué.

Relevant que la question des droits de propriété intellectuelle doit être adressée, Abdou Salam Sall a toutefois signalé qu’elle ne doit en rien inhiber le partage.

Pour lui,  »l’IFAN se trouve aujourd’hui dans l’impérieuse nécessité de sauvegarder ses collections et d’en assurer une large diffusion ».


À voir aussi

Gomis ne sera pas Félicité à Hollywood

Félicité du réalisateur sénégalais Alain Gomis ne sera pas à la cérémonie des Oscars 2018. …

Oscars 2018 : James Franco écarté, Kobe Bryant à l’origine d’une polémique… Découvrez toutes les nominations

Découvrez sans plus attendre les nominations des Oscars 2018. A noter l’absence de James Franco, …