Accueil / ECONOMIE / PACASEN: 130 milliards de FCFA pour appuyer le développement local

PACASEN: 130 milliards de FCFA pour appuyer le développement local

Le Sénégal, la Banque mondiale et l’Agence française de Développement ont procédé hier, au Centre international de Conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD), à la signature  d’un contrat de financement du Programme d’Appui aux Communes et Agglomérations du Sénégal (PACASEN) ». 

 C’est sous la présidence du Chef de l’Etat, Macky Sall, qu’Amadou Ba, Ministre en charge de l’Economie, des Finances et du Plan, Christophe Bigot, ambassadeur de la France au Sénégal, et Mme Louise Cord, Directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, la Mauritanie, la Gambie, la Guinée-Bissau et Cabo Verde, ont signé ce contrat. Le cout total de ce projet est de 260 millions de dollars US (environ 130 Milliards de FCFA), sur une durée de 5 ans (2018-2023). La contribution de l’Etat du Sénégal est de  60 millions USD (30 milliards de FCFA), et 110 millions USD (55 milliards de FCFA) pour la Banque mondiale. Quant à l’Agence française de Développement, elle a déboursé  la somme de 90 millions USD (45  milliards de FCFA). Le Programme d’Appui aux Communes et aux Agglomérations du Sénégal (PACASEN) vise, avant tout, à appuyer le Gouvernement dans ses efforts de mise-en-œuvre de la seconde phase de l’Acte III de la Décentralisation, en appui au Programme d’Opérationnalisation de l’Acte III de la Décentralisation du Sénégal (PROACTSEN). Ainsi, les objectifs de développement du PACASEN  vont permettre d’accroitre le financement des collectivités territoriales et d’améliorer leurs performances dans la gestion des investissements publics locaux. Le PACASEN couvrira ainsi, dans une première phase, les villes et communes de plus de 30 000 habitants et dont la densité dépasse 10 habitants à l’hectare ; les communes chefs-lieux de région et/ou de département et les villes et communes concernées par le PAC et le PRECOL et ayant remboursé intégralement leur dette vis-à-vis desdits programmes. « Sur cette base, 123 communes et villes pilotes sont, pour l’instant, directement éligibles aux ressources financières dédiées aux investissements prévus dans ledit programme. Ces communes pilotes représentent 6,5 millions d’habitants, soit près de 50% de la population nationale », précise la source. Et d’ajouter : « D’une manière générale, toutes les communes seront impactées par les réformes des mécanismes de transferts (FECL, FDD, BCI Décentralisé, CEL, etc.) car les activités envisagées leur permettront d’accroitre considérablement leurs ressources par la mise en place de nouveaux outils de gestion et de gouvernance ».

 

Zachari BADJI 

 

 

 

 

À voir aussi

Electricité: Le MCC injecte 550 millions de dollars américains pour cinq ans 

La Modernisation et le renforcement du réseau de transport de Senelec, l’élargissement de l’accès à …

Un ouvrage pour de démystifier le  FCFA 

Le lancement du livre « L’arme invisible de la Françafrique. Une histoire du franc CFA, Paris, …