images (3)

PAIEMENT DES SALAIRES DES TRAVAILLEURS DES  COLLECTIVITÉS LOCALES Diouf Sarr envoie un conteneur de promesses

 L’Acte III de la décentralisation, tant chanté par l’actuel régime, a malheureusement occasionné plusieurs difficultés.  En effet, les travailleurs, qui misaient sur cette réforme, contre toute attente, restent pendant des mois sans voir un rotin.  Le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Abdoulaye Diouf Sarr, acculé par les députés sur ce manquement, a promis de régler la question sans beaucoup plus de précisions.

Malgré les menaces de Sidya Ndiaye, Secrétaire général du FGTS, le gouvernement est resté muet sur les retards de salaires récurant dans la fonction publique locale. Le ministre en charge de cette question, Abdoulaye Diouf Sarr, lors de son passage à l’Assemblée nationale, hier, pour les besoins du vote de son budget, qu’il a été interpellé par les élus du peuple. « Il nous a été signalé que c’était une commune qui avait de très sérieuses difficultés de paiement ; mais l’inspection faite sur place a permis de voir que cette Collectivité locale a préféré payer des secours de Tabaski et laisser les salaires à côté. L’État a décidé de régler définitivement le problème des salaires des Collectivités locales », regrette le ministre de la Gouvernance locale. Toutefois, le ministre dénonce  le comportement de certains maires qui utilisent cette faille comme arme.

Abdoulaye Diouf Sarr s’exprimait ainsi lors du vote du budget de son département pour l’année 2016. Celui-ci est arrêté à la somme de soixante neuf milliards cent trois millions cent soixante quinze milles F Cfa (69.103.175.000), soit une hausse de 12 milliards 397 millions 527 mille 940 F Cfa en valeur absolue et 21,86% en valeur relative.

 Khady Thiam COLY  (Stagiaire)

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …