PAIX EN CASAMANCE- Lébou et Joola de Ouakam jouent leur partition

 

Pour le retour de la paix en Casamance, les autorités peuvent compter sur l’appui des “Lébou” et des Casaçais eux-mêmes. Ils se sont réunis, hier, lors de la cérémonie d’accueil de la délégation du haut conseil supérieur de la collectivité “Lébou” de la presqu’île du Cap-Vert par les Joola vivant à Ouakam. Lors de cette rencontre, les différentes parties ont réitéré leur engagement à se battre pour le retour de la paix en Casamance.

Les Casamançais vivant à Ouakam ont organisé une cérémonie, hier, pour accueillir la délégation du haut conseil supérieur de la collectivité “Lébou” de la presqu’île du Cap-Vert et les populations d’Ouakam. Revenant sur la raison d’être de cette cérémonie, Chérif Ali Diatta, conseiller municipal à Ouakam et par ailleurs président de la commission d’organisation, a déclaré que cette rencontre montrent encore une fois que nous sommes tous des parents au Sénégal. “ A travers nos tambours et chansons et avec l’appui des Sérères, Peulhs et Wolof, nous avons accueilli nos parents “Lébou”. C’est une forte collaboration entre Casamançais et Lébou qui, on le rappelle, vivent une cohabitation franche et sincère. C’est une amitié de longue date qui nous a permis aujourd’hui d’avoir une cohabitation parfaite ici à Ouakam”, a-t-il dit. Avant de continuer : “ notre cousinage date de très longtemps et il est impossible pour un Joola de manifester sans la présence des Sérères. Etant casaçais et conseiller municipal, j’ai été candidat à la mairie de Ouakam et cela veut dire qu’à Ouakam, les “Lébous” sont très accueillants”.

Interpellé sur le retour de la paix en Casamance, Chérif Ali Diatta lance un cri de cœur à toute la population casamançaise, la population sénégalaise en général et les pays riverains. “ On ne saurait parler de paix sans interpeller les pays riverains. Je n’hésite pas en tant que leader d’opinion à appeler pour la paix en Casamance. Et nous avons l’appui du haut conseil des collectivités qui se bat sans répit pour le retour de cette paix.

Le Grand Jaraaf Youssou Ndoye a, pour sa part, abondé dans le même sens, arguant que les Lébous sont très contents d’être invités par leurs amis Joola en compagnie de leurs amis Sérères. “Nous sommes comblés, nous du haut conseil des collectivités lébou, de l’accueil de nos amis Joola. Nous sommes tous des frères et sœurs et nous prions pour la paix en Casamance. Je ne peux pas parler de paix sans pour autant prier pour la paix au Sénégal. Ces derniers temps, nous constatons des cas de meurtre, qui sont commis dans l’erreur. C’est la raison pour laquelle, nous demandons la restauration de vos valeurs”, a dit le grand Jaraaf Youssou Ndoye. De son côté, le lutteur Balla Gaye a pris la balle au rebond en soutenant que cette activité entre en droite ligne avec ce qu’il fait chaque année pour le retour de la paix dans cette partie du pays. Il a réitéré son engagement à se battre pour le retour définitif de la paix en Casamance.

Cheikh M. SARR

Voir aussi

MODERNISATION DU MARCHÉ SANDIKA Des commerçants craignent un problème d’espace

  Des commerçants du marché ‘’Sandika de Pikine’’ ont salué, mardi, le projet de modernisation …