colloque_securite_0

PAIX ET LA SÉCURITÉ CONDITION SINE QUA NON D’UNE INTÉGRATION RÉELLE

Le nouveau président de la Commission de la CEDEAO, le Béninois Marcel Alain de Souza, a estimé, samedi, à Dakar, qu’ »aucune intégration véritable et durable » n’est réalisable, « sans un environnement de paix et de sécurité durable ».

‘’Ma conviction est qu’aucune intégration véritable et durable ne peut se faire sans un environnement de paix et de sécurité durable’’, a-t-il soutenu.

Le tout nouveau président de la Commission de la CEDEAO s’exprimait à l’ouverture officielle des travaux de la 49ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de cette instance sous-régionale.

Il a estimé que le rôle de la CEDEAO a été ‘’salvateur’’ au Mali et en Guinée Bissau. Le premier pays est confronté à des attaques terroristes, après avoir subi une occupation de sa partie Nord par des Djihadiste.

Quant à la Guinée Bissau, elle connaît depuis plusieurs années une instabilité politique ‘’chronique’’.

‘’Le rôle joué par la CEDEAO au Mali et en Guinée Bissau me parait important et salvateur. Nous devons redoubler de vigilance et de dynamisme, surtout en cette période où toutes les formes de violence et d’exclusion s’exacerbent’’, a-t-il préconisé.

Marcel Alain De Souza affirme que les défis sécuritaires qui attendent son organisation ‘’sont immenses’’.

‘’La multiplication des nombreux foyers de terrorisme dans notre espace nous oblige à partager les informations sur leurs activités, à communiquer, coordonner et harmoniser nos efforts, travailler notre synergie et mobiliser nos ressources pour y faire face’’, a-t-il expliqué.

‘’Cela nous pousse naturellement à réfléchir davantage sur la constitution d’une force régionale d’intervention contre le terrorisme’’, a-t-il ajouté.

Aps

Voir aussi

waly ballago seck

AFFAIRE DE LA RANGE ROVER “VOLEE” Wally Seck inculpé et placé sous contrôle judiciaire

L’artiste musicien Wally Ballago Seck n’est pas sorti indemne de son face à face, hier, …