Accueil / POLITIQUE / Palais de justice de Dakar Les partisans de Barth sonnent la grande mobilisation

Palais de justice de Dakar Les partisans de Barth sonnent la grande mobilisation

Le tribunal de Dakar risque de revivre des moments forts, aujourd’hui. En effet, les partisans de Barthelemy Diaz ont décidé de venir en masse pour soutenir leur mentor qui, on le rappelle, doit faire face au juge pour outrage à magistrats. Par ailleurs, le procès risque de connaître un renvoi avec la grève du Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust).

C’est aujourd’hui que le maire de Sacré-Cœur/Mermoz doit faire face au juge pour outrage à magistrats. Cependant, l’affaire risque d’être renvoyée car le Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust) a décrété, depuis hier, une grève de 48 heures. Malgré cela, les souteneurs de Barthelemy Diaz ont appelé à une grande mobilisation, aujourd’hui, au palais de justice de Dakar. En marge d’une conférence de presse, Youssou Mbow, leur porte-parole, a soutenu d’entrée que l’arrestation de Barth se justifie par le fait que le Président Sall veut aller aux élections sans un adversaire de taille. « On assiste à un régime qui admet tout sauf l’adversité. Nous avons un Président de la République qui a décidé d’aller à des élections mais sans avoir aucun adversaire. C’est cela qui constitue un danger pour la démocratie sénégalaise », a-t-il déclaré. Avant de poursuivre : « le combat de Barth et le cri de cœur de Barth, c’est le cri de détresse que nous tous nous lançons. Non pas pour la libération de Barth parce qu’en fin de compte, le combat ce n’est pas Barth, c’est Khalifa Ababacar Sall. Si Khalifa n’existait pas, on n’allait pas emprisonner Barth. C’est parce qu’il a dénoncé l’injustice dont est victime Khalifa qu’il a été emprisonné. C’est parce que Barth a dit non à un système clanique, à un système mafieux mis en place par Macky Sall pour éliminer Khalifa Sall, que Barth a été emprisonné. C’est cela que nous dénonçons et nous dénonçons aussi les conditions dans lesquelles il a été arrêté, et les conditions dans lesquelles il a passé sa première nuit en prison. Tout le monde sait qu’on a voulu le priver de sa nourriture sans aucun prétexte. Sinon en usant des prétextes fallacieux ».

«Le régime actuel était gêné après la condamnation de Khalifa… »

C’est sur ces entrefaites que Youssou Mbow a appelé, aujourd’hui, à une grande mobilisation pour, dit-il, ce qui est arrivé à Barth ne puisse pas déborder. « Qu’aucun Sénégalais ne puisse dire que ça ne me concerne pas. Ce qui se passe dans ce pays concerne tout le monde parce que nous avons laissé faire. On nous a bernés pour nous dire que Karim Wade a été poursuivi pour des histoires d’enrichissement illicite. A sa suite, on a soulevé un autre dossier lorsque Barth a commencé à se rebeller par rapport à des histoires d’appels. Ensuite, on a soulevé le cas de Khalifa et aujourd’hui, c’est Barthelemy Diaz. Demain ce sera quelqu’un d’autre. C’est nous qui sommes dans le camp de Barth et qui avons décidé de porter la candidature de Khalifa Sall. Nous n’avons pas une autre alternative que celle de Khalifa Sall. Son arrestation n’est qu’une diversion ». Selon lui, le pouvoir est en réalité mal à l’aise. Il était gêné et il leur fallait ouvrir un autre sujet de débat d’actualité pour que les Sénégalais oublient les 5 ans qui ont été infligés à Khalifa Sall, qu’ils oublient l’amende incohérente de 5 millions qui a été infligée à Khalifa. « Nous ne sommes pas dupes. Nous sommes des politiques, nous gardons le cap et le cap c’est Khalifa Sall. Nous sommes prêts à nous sacrifier pour Barth comme il s’est sacrifié pour Khalifa Sall », a-t-il conclu.

«La détention de Barth est une prise d’otage»

S’exprimant par la même occasion, Aba Mbaye, secrétaire général de la convergence socialiste et membre du pôle de communication du Ps des valeurs de Khalifa Sall, a rappelé que « depuis 2012, de manière continue et exponentielle, les fondamentaux républicains sont fragilisés par un parti politique caractérisé par un manque d’orthodoxie, d’éthique, d’improbité et de violence sans précédent (…). Le Sénégal n’est pas une monarchie et Macky Sall encore moins un roi. Nous avons en place un régime avec comme bras armé la justice et ses magistrats. La détention de Barth est une prise d’otage. L’appareil judiciaire n’inspire aucune confiance sur sa neutralité. Au lieu de jouer son rôle, la justice est a été instrumentalisée par l’exécutif ». Par ailleurs, pour décrire l’ampleur des délits, Aba de dire que le régime politique actuel met en péril notre démocratie. « Alors la seule alternative qui s’impose est de reprendre notre bien commun. C’est pourquoi nous invitons tous les Sénégalais à se mobiliser comme un seul homme pour stopper l’hémorragie. Qu’on nous arrête tous parce que nous assumons tous ce qu’il a dit », a-t-il dit.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Procureur Diaby: « Je n’ai jamais dit qu’on doit libérer Khalifa Sall »

Le Procureur général dit, à qui veut l’entendre, qu’il n’a jamais retourné sa veste. En …

Fada retourne au Palais vendredi

Une deuxième audience pour Modou Diagne Fada qui sera reçu, vendredi prochain au Palais. Il …