20 août, 2014
Accueil » SANTE » PALUDISME – Annonce des autorités sanitaires : Net recul de la maladie à Saint-Louis
PALUDISME – Annonce des autorités sanitaires : Net recul de la maladie à Saint-Louis

PALUDISME – Annonce des autorités sanitaires : Net recul de la maladie à Saint-Louis

Le paludisme a nettement reculé dans la région de Saint-Louis. C’est ce qu’ont révélé les autorités sanitaires locales qui organisaient une journée de mobilisation dans le cadre de la célébration hier de la Journée internationale consacrée à la maladie.

«Au niveau de la région, les cas de paludisme ont diminué de façon drastique», a en effet révélé Abdou­rakh­mane Traoré responsable du bureau régional de l’Education pour la Santé (Eps) de Saint-Louis. Selon M. Traoré, le taux de morbidité au niveau régional est passé de 30,8% en 2001 à 3,4% présentement alors que sur le plan de la mortalité, d’importants progrès ont été aussi notés avec un taux de mortalité qui est passé de 10% à moins de 1% pour la même période. Ces résultats, selon M. Traoré, sont à mettre à l’actif du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp), de la Région médicale et des différents prestataires qui ont jumelé leurs efforts pour arriver à ce résultat.

La vallée, a-t-il indiqué, reste la zone la plus touchée à cause de la densité du réseau démographique ; mais là aussi des progrès remarquables ont été faits dans la mesure où on est passé de 100 cas environ par jour à 100 cas toute l’année dans ce district de Richard-Toll, zone la plus vulnérable où 140 cas ont été recensés en 2012 alors que ce sont de véritables épidémies qui s’y abattaient avec plus de 3 000 cas recensés annuellement à cette époque.

Malgré ces progrès réalisés, les autorités sanitaires de la région, qui ont voulu inscrire leur action dans le sillage du thème «Investir dans l’avenir pour vaincre le paludisme», se fixent pour objectif de porter l’estocade contre la maladie. Et pour ce faire, elles ont choisi Richard-Toll comme point de départ de ce périlleux défi. Un important projet d’éradication du paludisme existe déjà sur place et a beaucoup contribué aux résultats positifs enregistrés.

Le Quotidien