SOCIETE

Paludisme au Sénégal: un recul annoncé par les acteurs de lutte

  • Date: 21 août 2015
Le Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp) a annoncé  un recul de la maladie au premier semestre de 2015 (29.781 cas), par rapport à la même période de l’année précédente (50.409 cas). La couverture universelle en moustiquaires imprégnés à longue durée d’action (Milda) a beaucoup contribué à cette performance. C’est pourquoi, en plus des 14 millions de Milda distribuées en 2014, plus de 8 millions de moustiquaires seront mis à la disposition des populations en 2016.
«Pour le premier semestre 2015 nous avons enregistré, au Sénégal, 29.781 cas de paludisme avéré diagnostiqué biologiquement  alors que pour la même période en 2014, nous étions à 50.409 cas de paludisme confirmés. Ceci montre que le nombre de cas a beaucoup  diminué». C’est l’avis du docteur Mady Ba, coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp), qui constate ainsi une baisse du paludisme au Sénégal. Interrogé par nos confrères de la Rfm, docteur Mady Ba explique ce progrès dans la lutte contre le paludisme par la distribution massive de moustiquaires, notamment la couverture universelle en moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (Milda), entre autres stratégies qui ont permis au Sénégal d’obtenir ces résultats. Revenant sur les tactiques qui ont permis à acquérir ces performances, Docteur Mady Ba a salué les interventions à haut impact dans la prévention. «Nous avons pu mettre en œuvre les interventions à haut impact notamment pour ce qui est de la prévention, la couverture universelle en moustiquaires imprégnées à longue durée d’action. Aujourd’hui le Sénégal a injecté 14 millions de moustiquaires sur l’ensemble du territoire nationale. Et, en 2016, nous allons faire une grande campagne avec plus de 8 millions de moustiquaires qui vont être distribuées». Donc, pour les autorités du ministère de la Santé, la sensibilisation de la population sur la lutte contre le paludisme par la prévention avec l’utilisation de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action va se poursuivre. Cependant, reconnaissent-elles, une certaine résistance est notée dans quelques zones du pays comme le Sud-est ou le paludisme est encore présent. Aujourd’hui, ces résultats sont jugés positifs, selon le coordonnateur du Pnlp. Seulement, pour les conserver, il faut  encore des moyens. C’est pourquoi le Docteur Mady Ba lance ainsi un appel aux partenaires nationaux et internationaux pour qu’ils continuent à financer la lutte contre le paludisme afin d’en arriver à l’objectif zéro cas de paludisme au Sénégal.
Rewmi.com/FBF
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15