arton152762

PALUDISME- Louga en phase de pré-élimination

« La région de Louga est actuellement dans une phase de ”pré-élimination” du paludisme dont la prévalence a baissé dans les huit districts placés sous la tutelle ». La révélation est faite par Aliou Ndour, le Coordonnateur régional du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp). Il s’exprimait à l’occasion de la journée mondiale du JMP. « Nous pouvons dire que la région de Louga est dans une dynamique de ”pré-élimination” du paludisme en raison de la morbidité de la maladie. Il y a ”pré-élimination” quand le nombre de cas de paludisme est inférieur ou égal à cinq pour mille habitants. C’est la situation actuelle de Louga », explique Aliou Ndour. Cependant, 569 cas de paludisme ont été recensés au premier trimestre de l’année 2015, chez les 5.463 malades constitués dans les huit districts sanitaires de la région, soit 1,44 % des patients. Il rappelle qu’à la même période, en 2014, ce taux était de 0,5 %. « La conjugaison des efforts des pouvoirs publics et de partenaires  a permis d’atteindre ces résultats satisfaisants, notamment dans les districts sanitaires de Louga, qui enregistre une morbidité inférieure à cinq pour mille habitants », ajoute-t-il. Aliou Ndour a souligné la nécessité de renforcer la lutte contre le paludisme dans les districts sanitaires de Dahra, KeurMomar Sarr et Coki. Ces districts concentrent respectivement 2.680 et 69 cas de paludisme diagnostiqués dans la région. Le district qui a un stock de 122.250 moustiquaires subventionnées par le Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp) a mis à contribution des relais communautaires pour renforcer la sensibilisation à travers des visites à domicile.

Sidy Thiam

Voir aussi

3f11c61b5294cdfc6be91e9e005efaa9a286a8e0

Contraception : le vrai du faux

Entre les scandales sur les pilules de 3e génération, les nouvelles contraceptions pérennes ou d’urgence, …