Accueil / SOCIETE / Panel à Dahra Djolof- Le Club des panafricanistes en croisade contre le terrorisme

Panel à Dahra Djolof- Le Club des panafricanistes en croisade contre le terrorisme

Le terrorisme est un phénomène qui hante le sommeil de certains pays, en ce moment, notamment le Sénégal. Fort de ce constat, le Club des panafricanistes de Dahra Djoloff, composé de lycéens, enseignants, universitaires, entre autres, a tenu, ce week-end, à Dahra Djoloff un panel sur la question. Selon le Coordonnateur dudit club, le Pr Malick Sène, l’objectif de la rencontre de ce 26 décembre 2015, était de discuter, d’échanger autour du thème : « L’Afrique face au terrorisme ». Au cours de la rencontre, les panafricanistes ont essayé tant bien que mal de sensibiliser les jeunes par rapport au terrorisme afin de les protéger contre ce fléau des temps modernes.

Selon toujours le Pr Sène, ce mal est en train de ravager le monde entier en faisant  perdre plusieurs vies humaines et en laissant des familles endeuillées. Des individus qui se réclament « djiadistes » prônent un islam radical alors cette religion véhicule un message de paix, d’union et d’entre aide entre tous les croyants. Cette journée panafricaniste aura permis aux jeunes participants de savoir que ce ne sont pas les moyens financiers qui suffisent pour combattre le terrorisme. Car, souligne Malick Sène, certains pays dits riches à l’instar des États-Unis d’Amérique, la France ont du mal à venir à bout de ces « fanatiques » malgré les moyens dont ils disposent. Sur un autre registre, le Pr Malick Sène invite les autorités à pérenniser ces rencontres afin de lutter contre le terrorisme qui est à notre porte, notamment au Mali. Selon lui, mieux vaut prévenir que guérir, tout en demandant à l’État du Sénégal de prendre des mesures idoines pour contrecarrer ce mal.

Revenant sur le thème du jour : « L’Afrique face au terrorisme », le conférencier, Dr Bacary Sambe, par ailleurs, Coordonnateur de l’Observatoire des radicalistes, conflits et religions en Afrique, et  enseignant à l’Université Gaston Berger (Ugb) de Saint-Louis, a indiqué que ce thème est d’actualité car il plante le décor de la prévention. Selon lui, on doit orienter les jeunes sur les pistes du développement au lieu de s’attarder  sur la propagande ambiante  qui est le terrorisme destructeur qui a déjà déstabilisé  beaucoup  de pays occidentaux et certains pays arabes. Pour lui, « le Sénégal pour l’instant reste un ilot déstabilisé dans un océan d’instabilité et doit être préservé  par rapport à ce fléau ».

À noter qu’au cours de ce panel, l’ombre de Cheikh Anta Diop a plané car, d’après le Coordonnateur, ce dernier a défendu la peau  noire dans toute l’Afrique. Les panafricanistes ont rendu  à l’occasion un vibrant hommage aux deux illustres fils de Dahra qui ont œuvré pour le système éducatif en l’occurrence feux Mamadou Moustapha Ngom et Aly Mbow pour leur engagement pour un développement durable de la ville.

Samba   Khary Ndiaye          

À voir aussi

Accident sur l’axe Dahra-Louga Un mort et 06 blessés graves

La route a encore tué dans le département de Linguère. Hier, vers les coups de …

Hivernage Des oiseaux granivores ravagent les champs à Linguère

Plusieurs localités du Djoloff sont dans l’inquiétude. En effet, des oiseaux granivores sèment, depuis trois …