Accueil / RELIGION / Le pape a définitivement défroqué un prêtre pédophile

Le pape a définitivement défroqué un prêtre pédophile

Le pape François a définitivement réduit à l’état laïc Don Mauro Inzoli, un prêtre italien condamné pour pédophilie et surnommé « Don Mercedes » par la presse italienne pour son goût du luxe, a annoncé mercredi son diocèse. « J’ai reçu ces derniers jours, de la part de la Congrégation pour la doctrine de la foi, une information concernant la décision prise par le pape François de manière définitive de démettre don Mauro Inzoli de l’état clérical », a indiqué l’évêque Daniel sur le site du diocèse de Crema, dans le nord de l’Italie, non loin de Milan.

Don Inzoli a été pendant 30 ans le chef du mouvement catholique Communion et Libération (CL) dans la ville de Crémone, dans le nord du pays. Il a été condamné par la justice italienne en juin 2016 à 4 ans et 9 mois pour abus sexuels sur cinq jeunes de 12 à 16 ans. Le parquet avait demandé six ans de prison mais, comme le prêtre avait dédommagé de 25.000 euros chacune de ses victimes et avait choisi une procédure judiciaire abrégée qui prévoit une réduction de la peine, il a écopé au bout du compte de moins de cinq ans de prison.

Le précédent pape, Benoît XVI, avait déjà réduit Mauro Inzoli à l’état laïc. Mais à la suite d’une plainte que ce dernier avait déposée, l’actuel pape François avait réduit sa peine, le condamnant pour toujours à mener « une vie de prière et d’humble discrétion comme signes de reconversion et de pénitence » sans le défroquer. La décision du pape François est désormais définitive, Mauro Inzoli n’est plus prêtre, mais il n’a pas été excommunié, a tenu à rappeler l’évêque Daniel.

7sur7.be

À voir aussi

Pharmacie nationale d’approvisionnement La Directrice sous la menace d’une plainte

Rien ne va plus  entre le Syndicat national des Cadres et Employés de l’Administration publique …

Pillage des ressources de la Casamance- Ziguinchor prépare une marche

Une marche est prévue dans les prochains jours pour dire non à la gestion calamiteuse …