30 octobre, 2014
Accueil » ECONOMIE » Pape Diouf, ministre de la Pêche et des Affaires maritimes «Bientôt le port de Kaolack et celui de Foundiougne en chantier»
Pape Diouf, ministre de la Pêche et des Affaires maritimes    «Bientôt le port de Kaolack et celui de Foundiougne en chantier»

Pape Diouf, ministre de la Pêche et des Affaires maritimes «Bientôt le port de Kaolack et celui de Foundiougne en chantier»

Les travaux de construction du port de Foundiougne et la réhabilitation de celui de Kaolack (centre) vont démarrer bientôt avec en perspective de nombreuses retombées qui feront revivre cette région grâce au commerce, au transport et à la transformation des produits halieutiques, a déclaré vendredi le ministre de la Pêche et des Affaires maritimes, Pape Diouf.

Il réagissait, vendredi, à Dakar, à l’occasion du vote, à l’Assemblée nationale, du projet de budget de son département qui s’élève à 24 996 638 280 de francs CFA pour l’année 2013 contre 15 520 957 240 francs CFA lors de l’exercice précédent.‘’Le port de Kaolack suscite l’intérêt de beaucoup de nos partenaires comme les Coréens, les Italiens, les Espagnols, car il est d’une importance capitale’’, a révélé le ministre de la Pêche selon qui ce port peut capter le trafic malien, mais également d’autres marchandises provenant de pays voisins.

‘’Le plus grand projet de votre mandat est le projet du port de Kaolack. Si vous réalisez cette infrastructure, cela suffira comme réalisation pour votre mandat’’, a-t-il dit, rappelant ainsi un propos qu’il avait tenu à l’endroit du chef de l’Etat lors du Conseil des ministres décentralisé à Kaolack.

Dans les mois à venir, a promis Pape Diouf, ‘’nous aurons des idées précises et des partenaires pour réaliser ce port. ‘’Il est utile de le réaliser ne serait-ce que pour désengorger le port de Dakar. De même parce que les gros camions qui proviennent du Mali dégradent les routes de Kaolack’’, a encore dit le ministre de la Pêche.

Selon lui, ‘’il est nécessaire de voir quelles politiques mener’’ et veiller à une ‘’gestion cohérente du matériel que le Sénégal va acquérir sous peu.

Répondant aux préoccupations d’un député, il a déploré la situation du marché de Pikine, dans la banlieue de Dakar, dont le dossier est en arbitrage à la Primature.

‘’Ce qu’il faut souligner et déplorer est la situation de ce marché et de sa dégradation’’, a regretté le ministre.

Il a suggéré d’abandonner l’idée de la mise en place d’aéroglisseurs au profit de deux bateaux en construction qui viendront renforcer Aline Sitoë Diatta pour desservir le Sud du pays afin de mieux améliorer la liaison Dakar-Ziguinchor.

‘’Un autre cargo s’ajoutera à tout cela dans le cadre du partenariat avec la République coréenne’’, a encore dit le ministre de la Pêche, annonçant que le fleuve Casamance sera dragué dans les mois à venir.

Le fleuve casamançais sera dragué avec l’élargissement du chenal sur 120 kilomètres avec une profondeur de 7 mètres, a-t-il précisé. ‘’Si ce travail est terminé, nous pourrons assurer tranquillement la liaison Dakar-Ziguinchor’’, a ajouté Pape Diouf, selon qui les études d’impact sur l’environnement ont démarré depuis le mois de septembre dernier avant d’envisager sérieusement le dragage du fleuve.

Par ailleurs, il a invité au versement régulier des cotisations des travailleurs de la Marine à l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES). ‘’S’il ya des manquements à ce niveau, il faudra veiller à ce que cela se fasse’’, a affirmé le ministre, promettant d’en discuter avec les techniciens de son département.

Parlant du Code de la pêche, il a indiqué qu’un premier draft a été fait, et toutes les mesures sont prises, et il ya des articles qui doivent être modifiés pour le finaliser.

Aps