Accueil / SOCIETE / Pape Djiby Kâ avait escroqué plus de 4,8 millions à 33 gérants de point Orange Money

Pape Djiby Kâ avait escroqué plus de 4,8 millions à 33 gérants de point Orange Money

4,8 millions de nos francs, c’est la somme grugée par Pape Djiby Kâ à 33 gérants de point Orange Money établis un peu partout à travers le Sénégal. Jugé hier, il a été reconnu coupable d’escroquerie avant d’être condamné à 2 ans de prison ferme. Le parquetier avait requis 3 ans de prison ferme.

 2 ans de prison ferme, c’est la sentence prononcée, hier, par le président du tribunal des flagrants délits de Dakar contre le commerçant Pape Djiby Kâ. Il a été reconnu coupable des faits d’escroquerie. S’agissant des faits, le mis en cause a escroqué 33 gérants de point Orange Money établis dans plusieurs localités du pays, notamment Mbacké, Dahra Djoloff, Kanel, Waoundé,…. Selon les plaignants, le prévenu se présentait comme un policier ou gendarme pour les escroquer. Pape Djiby a cependant a nié les faits qui lui sont reprochés, avant de donner sa version. « Je me procurais d’abord du numéro de la pharmacie de la localité ciblée, en appelant au 12 12. Au bout du fil, je donne le nom de monsieur Ndiaye au gérant de la pharmacie. Ensuite, je lui demande le numéro d’un gestionnaire de point Orange Money qu’il connaît. Une fois en possession du numéro de ce dernier, je lui demande de m’envoyer un montant dans mon compte. Je l’ai fait à 33 personnes en l’espace de trois mois », a reconnu le jeune garçon qui semble regretter son acte. Il a présenté ses excuses au tribunal et aux victimes. Pour sa part, la Sonatel a, par le biais de son avocat, demandé le franc symbolique. « Il est trop facile de faire amende honorable au moment du jugement. Les regrets sont tardifs. La Sonatel a subi un préjudice moral dans cette affaire. Parce que c’est le système Orange qui a servi de support à la commission des infractions. Et ça risque de rompre le lien de confiance qui existe entre lui et ses clients », a soutenu la robe noire. Invité à faire ses réquisitions dans cette affaire, le maître des poursuites a souligné que les faits sont constants, dans la mesure où le prévenu les a reconnus sans ambages. « Il avait ciblé des zones très reculées du pays. Parce qu’il savait que dans ces localités, les gens sont naïfs. Ils prêtent confiance facilement à tout le monde. L’enquête a également révélé qu’il le faisait à des gérants de points Wari. Mais rien qu’avec Orange Money, le montant du préjudice est estimé à 4 millions 800 mille francs. Il faisait les retraits avec 5 cartes d’identité. C’est lorsqu’il est allé à la Sonatel pour faire débloquer son numéro que les enquêteurs l’ont interpelé. Il doit être sanctionné à la hauteur des actes posés », a dit le parquetier. Sur ce, il a sollicité trois ans d’emprisonnement ferme contre le prévenu pour escroquerie, usurpation de fonction et obtention d’avantages par le biais d’un système informatique. Ce réquisitoire a été jugé sévère par la défense qui a sollicité la relaxe pour les chefs d’usurpation de fonction et d’obtention d’avantages par le biais d’un système informatique. La robe noire a quand même reconnu l’escroquerie avant de plaider pour une application bienveillante. En rendant sa décision, le tribunal a été reconnu coupable d’escroquerie avant d’être condamné à 2 ans de prison ferme.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Fissel: Un homme égorge sa femme enceinte…

Horreur! Après le drame des Maristes, où une Aida Mbacké dame est suspectée d’avoir tué …

Affaire Ndiaga Diouf: Pourquoi le parquet a renvoyé le dossier de Barth

Le procès sur l’attaque de la mairie de Mermoz-Sacré-Coeur, le 22 décembre 2011, au cours …