ACTUALITE

Pape Massata Diack :  » Je n’ai pas reçu d’argent de valentin Balachnikov nous étions liés par… »

  • Date: 23 décembre 2015

REWMI.COM- Dans une interview accordée à la radio futurs médias ce mardi 22 décembre, Pape Massata Diack a donné sa version des faits dans ce qu’il est convenu d’appeler l’Affaire Lamine Diack. L’agent marketing sportif, fils de l’ancien président de l’Iaaf mis en examen en France pour « corruption passive » et « blanchiment aggravé », a totalement nié avoir reçu de l’argent de Valentin Balakhnichef, président de la Fédération Russe d’Athlétisme,  tel qu’indiqué dans le procès verbal d’audition de Lamine Diack, publié par le Journal « le Monde ».

Massata Diack dit être lié au président de la Fédération Russe d’Athlétisme par un contrat commercial. Sur ce qui est considéré comme des aveux de Lamine Diack, Massata soutient : «Mon père à peut être parlé sous le poids de l’âge». Seulement, il a déploré le fait que ni la version de Lamine Diack, encore moins la sienne n’a été recueillie avant le dépôt du rapport qui a été à l’origine de la mise en examen du président de l’Iaaf.

Selon Massata, c’est la Russie qui a proposé à Lamine Diack un soutien financier au cas ou il serait candidat à l’élection présidentielle de 2012. « Ce n’était pas un accord avec les cas de dopage d’athlètes russes » a-t-il tenu à préciser. Soutenant du coup que « cette version est celle des accusateurs mais pas celle des enquêteurs ».

Il a tenu à clarifier que Lamine Diack n’a laissé aucun cas de dopage en suspend lorsqu’il quittait la tête de l’Iaaf. « Des gens ont cherché à ternir son mandat ». Massata se dit prêt à répondre à la justice mais ici au Sénégal parce qu’il est  » citoyen sénégalais mais pas français ».  «La manière dont mon père à été traité en France, est regrettable, c’est pourquoi, je veux être interrogé au Sénégal, parce que je ne suis pas un citoyen français, mais sénégalais», a-t-il dit.

REWMI.COM

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15