Accueil / Education / Papes 2015 – Promotion des femmes dans la recherche- 28 dossiers financés pour 92 millions FCFA

Papes 2015 – Promotion des femmes dans la recherche- 28 dossiers financés pour 92 millions FCFA

La troisième édition 2015 du Projet d’appui à la promotion des enseignantes et chercheures du Sénégal (Papes) a financé 15 dossiers d’enseignantes-chercheures et 13 dossiers des doctorantes pour un montant global de 91 924 668 FCfa. Les bénéficiaires qui sont appelées à stimuler la promotion des femmes dans l’univers de la recherche, ont reçu hier leur chèque.

La remise symbolique de chèques de la troisième édition du Projet d’appui à la promotion des enseignantes et chercheures du Sénégal (Papes) s’est tenue hier, mardi. Cette année, 15 dossiers d’enseignantes-chercheures et 13 dossiers des doctorantes ont été retenus pour un montant global de 91 924 668 FCfa. Il s’agit de soutenir la carrière des enseignantes et des chercheures pour la poursuite de leur thèse, le concours d’agrégation et l’inscription sur les listes d’aptitudes du Conseil africain et malgache de l’Enseignement supérieur (Cames).
Pour une utilisation à bon escient des soutiens qui peuvent aller de la subvention, du titre de transport, des frais de séjour à l’achat de documents ou autres équipements de recherche, un contrat tripartite est signé entre la bénéficiaire, l’institution d’origine de la bénéficiaire et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. L’université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) vient en tête de liste des bénéficiaires du Papes avec 15 dossiers retenus. S’en suivront l’université Gaston Berger avec 6 dossiers, l’université Assane Seck de Ziguinchor (Uasz) avec 05. L’Institut de technologie alimentaire (Ita) a eu une bénéficiaire en la personne de Ndeye Fatou Ndiaye.
Pour cette année, faut-il le souligner, l’appel à la candidature a enregistré un nombre de 89 dossiers de candidatures dont 46 dossiers pour les enseignantes-chercheures et 43 pour les doctorantes pour un monde global de la demande de 401 millions. Depuis sa création, le PAPES a permis à 107 enseignantes-chercheures ou doctorantes, s’activant dans différents domaines scientifiques et issues de tous les centres de recherches nationaux, d’avancer dans leur carrière ou de finaliser leurs travaux. En apportant son appui pour l’achèvement des thèses des bénéficiaires, ce projet a pour objectif de stimuler l’insertion, le maintien et la promotion des femmes dans l’univers de la recherche.
«Les femmes ne représentent que 25 % de l’effectif des chercheurs dénombrés au Sénégal, les domaines comme les sciences sociales et la médecine étant les mieux pourvus en chercheures», a soutenu le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Pour Mary Teuw Niane, il s’agit de lutter contre «les pesanteurs sociales, culturelles, économiques qui tendent à confiner les femmes loin des sphères de la science et de la recherche».
Pour le ministre de la Fonction publique, de Rationalisation des effectifs et du Renouveau du secteur public, Viviane Bampassy, «la Recherche ne se conjugue pas au masculin. Il nous faut en tant que femmes lutter contre les bastions de résistances pour une discrimination positive. Ce, en créant une masse critique d’enseignantes».
Sud quotidien

Share This:

À voir aussi

LA SENSIBILISATION AUX ENJEUX DU NUMÉRIQUE DOIT CONCERNER PARENTS ET ÉLÈVES (PRÉSIDENTE CDP)

L’éducation à l’utilisation de l’Internet et aux enjeux de l’environnement numérique nécessite une implication des …