20 décembre, 2014
Accueil » FAITS DIVERS » PARCE QU’IL N’AVAIT PAS CONVENABLEMENT SATISFAIT SA LIBIDO : Le chauffeur de taxi reprend le prix de la passe et envoie des agresseurs à la prostituée
PARCE QU’IL N’AVAIT PAS CONVENABLEMENT SATISFAIT SA LIBIDO : Le chauffeur de taxi reprend le prix de la passe et envoie des agresseurs à la prostituée

PARCE QU’IL N’AVAIT PAS CONVENABLEMENT SATISFAIT SA LIBIDO : Le chauffeur de taxi reprend le prix de la passe et envoie des agresseurs à la prostituée

Marié et père d’un enfant,Cheikh Sène est un chauffeur de taxi assez particulier. Ayant envie de satisfaire sa libido, il s’est tapé une prostituée. Mais
insatisfait de la prestation de cette dernière, il a tenté de reprendre son argent. Pis, il a envoyé des agresseurs à la belle de nuit.
Agée d’une trentaine d’années, B. Dieng a choisi la prostitution comme métier. Et elle ne se gêne pas de dire qu’elle est une professionnelle du sexe. La preuve, lorsqu’elle a eu des bisbilles avec son client, chauffeur de taxi, c’est l’un de ses voisins, qui l’a accompagnée à la police

pour déposer une plainte de vol avec violence commis en réunion et coups et blessures volontaires. Les faits ont eu lieu dans la nuit du 25 au 26 août. Cette nuit là, comme à son habitude, la belle de nuit B.Dieng arpente les rues de Dakar, à la recherche d’éventuels clients. Vers 4h du matin, elle s’apprêtait donc à aller se coucher, lorsqu’elle a été dépassée par Cheikh Sène qui était à bord de son taxi. Voulant retourner à son appartement sis à Sacré-Coeur, elle acceptera de payer à ce dernier la somme de 2000 francs, pour le prix du transport. Seulement, en cours de route, le chauffeur de taxi qui savait qu’il avait affaire à une prostituée, lui proposera une partie de jambes en l’air. C’est ainsi qu’ils s’accorderont sur le prix de 5000 francs.

Insatisfait sexuellement, il réclame son argent. . .

Arrivé à l’adresse de la jeune fille, le chauffeur empochera donc son argent avant de monter à l’appartement de la prostituée, qui lui réclamera avant toute chose, le prix de la passe. Dans sa déclaration à la police, le chauffeur de taxi a expliqué que la belle de nuit lui avait fourgué pour le prix du transport un faux billet de 2000 francs. Ce qui fait que lorsqu’elle lui a demandé de passer à la caisse, il s’est vengé en lui retournant le même faux billet, au moment de lui payer le prix de la passe. Quoi qu’il en soit, après l’acte sexuel, le chauffeur de taxi qui n’a, sans doute, pas trop apprécié la partie de jambes en l’air tentera de récupérer son argent. Ce que refusera naturellement la belle de nuit. Il s’en suivra alors une violente dispute. Réveillé par les éclats de voix qui lui parvenaient jusque dans sa chambre, S. kanté qui est un des voisins de la prostituée,

conseillera à cette dernière de se rendre à la police, après avoir tenté de les calmer en vain.

. . . et envoie des agresseurs à la prostituée

Ayant finalement décidé d’accompagner sa voisine à la police, le sieur Kanté raconte que lorsqu’ils sont montés dans le taxi de Cheikh Sène, ce dernier l’a largué en cours de route, pour être seule avec la fille. C’est d’ailleurs dans ces circonstances qu’il l’a violentée avant de soustraire dans son sac, la somme de 5000 francs, constituant le prix de la passe. Et comme si cela ne suffisait pas, il a appelé des individus en renfort pour agresser la belle de nuit, ainsi que son voisin qui les avait rejoints plus tard. D’ailleurs, ce dernier a été poignardé à la main avec un objet tranchant. La bande d’agresseurs, ayant finalement pris la tangente, seul l’un d’eux, en l’occurrence Elimane Fall a été interpellé. Seulement devant les limiers, il a nié toute participation à l’agression et au vol dont a été victime la prostituée, mettant tout sur le dos du chauffeur de taxi qui serait, selon lui, le commanditaire . Ils ont tous les deux été envoyés en prison.

LePopulaire