Accueil / Insolites / Paris : il va tenter un record de traversée en slackline, au-dessus de la Seine

Paris : il va tenter un record de traversée en slackline, au-dessus de la Seine

Nathan Paulin, détenteur du record du monde de highline, traversera la Seine ce samedi matin à 60 m de hauteur. Une performance réalisée dans le cadre du Téléthon.

Pour l’édition 2017 du Téléthon, Paris a vu les choses en grand : près de 50 manifestations auront lieu dans la capitale ce week-end. Parmi elles, des concerts, du sport et… une prouesse technique : Nathan Paulin, détenteur du record du monde de highline, se livrera à un exploit sportif aussi original impressionnant.

Entre la tour Eiffel et le Trocadéro

La highline, c’est l’un des nouveaux sports extrêmes en vogue. Proche du funambulisme, il consiste à évoluer sur une sangle en polyester très souple, à plusieurs dizaines de mètres du sol. La discipline est rendue populaire par les grimpeurs de Yosemite en Californie, dans les années 1980-1990.

Coup d’envoi : ce samedi, à 11 h 45. Sous les yeux des Parisiens qui n’auront pas le regard tourné vers l’hommage à Johnny Halliday et des caméras de télévision, Nathan Paulin s’élancera à quelques mètres au-dessus du premier étage de la tour Eiffel, pour rejoindre le Trocadéro. A 60 ou 65 m de hauteur, l’homme sera sécurisé par un harnais d’escalade, attaché à la sangle sur laquelle il évoluera.

Une première mondiale

Il devra parcourir 670 m au-dessus de Paris. Une petite distance pour le recordman qui enregistre en juin dernier une traversée de 1 662 m à 300 m de hauteur dans le cirque de Navacelles (Hérault), mais une première mondiale en milieu urbain (le record actuel de 250 m de traversée a été établi à Marseille en septembre par Antony Newton). L’exploit sera retransmis en direct à la télévision.

Malgré la pression, le sportif reste serein : « J’ai fait un essai ce matin à Paris, je suis tombé à 80 m de l’arrivée. Même si j’espère ne pas tomber demain, ça fait partie de la pratique », commente-t-il. Pour lui, la pression réside surtout dans le choix du lieu et la foule : « La tour Eiffel, c’est un lieu mythique, frappant. C’était le meilleur endroit de Paris pour réaliser cette traversée. Ce sera une première pour moi, l’ambiance en bas, les caméras… ».

On souhaite à Nathan Paulin le même succès que Phillippe Petit, qui avait déjà réussi cet exploit en 1989, sur un fil de fer tendu.

À voir aussi

Montpellier : des sangliers en pleine rue

La petite famille a été immortalisée à l’arrêt de bus. Les clichés ont fait le …

Lassé d’attendre, un passager de Ryanair s’installe sur l’aile de l’avion

L’homme a été arrêté à l’aéroport de Malaga par la garde civile espagnole. Un passager …