Accueil / POLITIQUE / Parrainage Le Dg du Marché Central au Poisson donne son avis

Parrainage Le Dg du Marché Central au Poisson donne son avis

Le débat agite le landerneau politique sénégalais. Le projet de loi sur le parrainage est soumis aux députés pour lecture puis adoption. Le Directeur général du Marché Central aux Poissons de Pikine, Mouhamadou Abdoulaye Mbaye, donne son avis sur la question.

Le parrainage vient corriger une disparité qui a longtemps prévalu au Sénégal. C’est du moins ce que soutient le Directeur général du Marché Central aux Poissons de Pikine, qui a marqué sa totale adhérence à cette loi dont le vote est prévu le 19 avril à l’Assemblée nationale. A en croire M. Mbaye, « le parrainage va mettre fin au business politique et annihiler les ambitions démesurées des businessmen qui ont plus besoin d’enrichir leur curriculum vitæ que de blanchir leur sale fortune.» «Devenir Président de la République du Sénégal est une lourde charge», a-t-il souligné. A son avis, le Sénégal, au vu de la santé de sa démocratie, ne peut plus se permettre de laisser prospérer des candidatures fantaisistes. «Imprimer des bulletins de vote pour un leader qui ne peut pas avoir 65.000 signatures est à la limite ridicule », peste-t-il. Ainsi, il invite le peuple sénégalais à adopter le parrainage. «Nous, nous cautionnons cet engagement de l’état», dira-t-il. Répondant à l’opposition qui a promis de rééditer un nouveau «23 juin», Mouhamadou Abdoulaye Mbaye prévient que la mouvance présidentielle n’acceptera pas le plan de fragilisation de la démocratie sénégalaise ourdi par l’opposition. « Nous n’avons pas peur des menaces », avertit-il. Il a profité de son face à face avec la presse pour se prononcer sur les grèves qui secouent le système scolaire. Pour lui, « les ambitions financières démesurées de certains enseignants qui sont entrés par effraction dans l’école sont à l’origine de toutes ces crises ». Tout de même, il demande l’Etat de prendre des engagements réalisables dans le temps et dans l’espace pour résoudre la situation qui risque d’impacter sur le niveau des élèves.

Sada Mbodj

À voir aussi

Parrainage: La révision du Code électoral adoptée

Le projet de loi portant révision du Code électoral a été adopté ce lundi par …

Prodac: Les « khalifistes » exigent le limogeage de Mame Mbaye Niang

La jeunesse nationale khalifistes a sorti un communiqué, hier, pour se prononcer sur l’affaire dite …