téléchargement (1)

PARTAGE DU POUVOIR Les jeunes de Sédhiou tirent sur le « Macky »

 Au dernier référendum, la population de Sédhiou a suivi les sermons des opposants en votant massivement pour le Non. Le Collectif des jeunes républicains, de la région du Pakaw, lie cette cuisante défaite à un manque de promotion des cadres de la localité mais également l’absence d’organisation au sein de la mouvance présidentielle et l’arrogance de certaines personnalités locales.

L’état-major politique de l’APR de Sédhiou traverse une crise qui ne dit pas son nom. Miné par des querelles de Chapel mais aussi affaibli par le manque de promotion de ses éléments, il patauge dans un terrain politique  conquis par l’opposition  en l’occurrence le parti du président Abdoulaye Wade (Pds). À en croire le Collectif des jeunes républicains de la région de Sédhiou, l’une des raisons de la défaite du Oui, dans leur fief, au dernier scrutin référendaire, s’expliquerait par le retard noté dans l’exécution des chantiers pour faire décoller la localité. « Beaucoup de chantiers, dont l’exécution était prévue pour fin 2015, tardent à démarrer ; et sachant l’impatience avec laquelle les populations attendent ces infrastructures, ces lenteurs sont mal interprétées par les populations qui disent simplement que rien n’est fait à Sédhiou. Nos adversaires ont bien exploité cette faille », déclare Ibrahima Fara Ndiaye, Coordonnateur dudit Collectif. Devant la presse, hier, au siège de l’Apr, sis sur la VDN, il a été aussi reproché au président de la République d’avoir zappé les dignes fils de Sédhiou depuis son accession au pouvoir.

Sur un autre registre, Ibrahima Fara Ndiaye et ses camarades du Collectif des jeunes républicains de la région de Sédhiou ont déploré le comportement discourtois de certains responsables de l’Apr dans la région avant d’inviter le parti à envoyer une mission de supervision pour remettre de l’ordre dans le parti au plan local. Il faut rappeler, que depuis l’arrivée du président Macky Sall à la magistrature, aucun fils de cette localité n’a été promu. D’ailleurs, souvent l’opposition utilise cette brèche pour se faire une santé politique.

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

telechargement-1

SEYDOU GUEYE REPLIQUE A CHEIKH BAMBA DIEYE «La myopie politique renvoie à une vision sombre des choses»

Cheikh Bamba Dièye avait  presque tourné en dérision la récente sortie du chef du gouvernement …