Accueil / ECONOMIE / Partenariat Inde-Afrique plus de 10 milliards de dollars en ligne de credit

Partenariat Inde-Afrique plus de 10 milliards de dollars en ligne de credit

Le troisième Sommet Inde-Afrique, regroupant une quarantaine de chefs d’Etat et de Gouvernement a été l’occasion hier, jeudi 29 octobre, pour le Premier ministre indien d’annoncer l’ouverture d’une ligne de crédit de plus de 10 milliards de dollars pour l’Afrique. Dans le même temps, le Président sénégalais Macky Sall magnifiait le sens des relations entre l’Inde et le continent tout en appelant à « travailler ensemble dans un partenariat intelligent, durable et mutuellement bénéfique, un partenariat renforcé et élargi au-delà de l’aide publique ».

Au cours de ce sommet qui a réuni, ce jeudi 29 octobre, les chefs d’Etat et de Gouvernement, le Premier ministre indien Narendra Modi a annoncé tout d’abord que son pays accordera 500 millions d’euros (30 milliards de F Cfa) d’aide à l’Afrique, au cours des 5 prochaines années. Cette aide sera principalement destinée à l’extension du réseau panafricain d’enseignement et de consultation médicale à distance qui permet d’interconnecter des hôpitaux indiens à ceux de 48 pays africains à travers un réseau satellite.

Cette initiative du gouvernement indien, renseigne-t-on, contribuera de manière dynamique  à l’amélioration de la qualité de soins en Afrique et du partenariat Afrique-Inde en matière de soins et de recherche médicale. En plus de cette aide, le Premier ministre indien a également annoncé la mise en place d’une ligne de crédit, étalée sur 5 ans, et destinée au financement de projets et programmes en Afrique de 10 milliards de dollars. Par ailleurs, selon les autorités indiennes, 50.000 bourses seront mises à la disposition des étudiants africains pour des études supérieures en Inde.

Saluant le dynamisme des relations entre l’inde et l’Afrique, le Président Macky Sall a fait, dans son allocution, un vibrant plaidoyer pour un partenariat durable et mutuellement bénéfique entre les deux entités. Il a aussi appelé à une implication massive du secteur privé et à l’exploration de nouveaux mécanismes de financement.  A noter que plusieurs ministres, chefs d’entreprises, experts et diplomates sénégalais ont pris part à cette grande rencontre, troisième du genre depuis 2008, entre l’Inde et l’Afrique.  Dans le secteur privé, on a pu relever la présence, entre autres, des hommes d’affaire Serigne Mboup et de Cheikh Amar.

Sud quotidien

Share This:

À voir aussi

TRANSPORT FERROVIAIRE  La France accorde 129,6 milliards de FCFA au Sénégal

  Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou BA, vient de signer …