24 novembre, 2014
Accueil » ECONOMIE » Partenariat Turquie-Sénégal : Abdoul Mbaye : «Dakar constitue la tête de pont pour l’implantation des entreprises turques»
Partenariat Turquie-Sénégal :  Abdoul Mbaye : «Dakar constitue la tête de pont pour l’implantation des entreprises turques»

Partenariat Turquie-Sénégal : Abdoul Mbaye : «Dakar constitue la tête de pont pour l’implantation des entreprises turques»

Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, effectue au Sénégal une visite d’affaires. Avec son homologue sénégalais, il a participé à l’ouverture d’un forum d’affaires turco-sénégalais, hier, à Dakar, en présence de plusieurs entrepreneurs turcs évoluant dans divers secteurs et des hommes d’affaires sénégalais. Grâce à sa situation géographique privilégiée, «Dakar constitue la tête de pont pour l’implantation des entreprises turques», selon Abdoul Mbaye.
En visite au Sénégal, pour deux jours, le Pm turc a assisté à un forum d’affaires turco-sénégalais, pour réfléchir sur les possibilités d’implantation des entreprises turques à Dakar, en réponse à la demande des 300 millions de consommateurs du marché ouest africain. Cette rencontre a vu la participation du premier ministre sénégalais, Abdoul Mbaye, avec une forte délégation des membres du gouvernement, des entrepreneurs turcs évoluant dans divers secteurs et des hommes d’affaires sénégalais. Pour Abdoul Mbaye, Dakar, vu sa situation géographique privilégiée, constitue la «tête de pont pour l’implantation des entreprises turques». Au delà de sa position géographique, le Sénégal a un statut de pôle de stabilité et se présente comme la porte d’entrée du marché ouest africain qui couvre plus de 300 millions de consommateurs, d’après Abdoul Mbaye.

Constatant la présence de plusieurs hommes d’affaires turcs, une forte délégation du gouvernement, entre autres, le premier ministre Abdoul Mbaye dira que la nouvelle orientation de la coopération sénégalo-turque devrait s’appuyer sur des investissements productifs, dépassant les investissements classiques, sans les exclure. Des entreprises sénégalaises ayant commencé à nouer des relations avancées de partenariat avec la Turquie, le chef du gouvernement dit s’en féliciter et promet le soutien du gouvernement sénégalais, vu que, dira-t-il : «ces hommes d’affaires seront d’autant plus motivés qu’ils auront senti que leur gouvernement est déterminé à impulser cette dynamique pour construire une base de partenariat, en levant, notamment, les barrières douanières et tout autre obstacle».

Cheikh Moussa SARR

(Stagiaire)

REWMI QUOTIDIEN