Accueil / POLITIQUE / PARTI SOCIALISTE- Après son humiliation, Tanor aiguise son épée contre Khalifa

PARTI SOCIALISTE- Après son humiliation, Tanor aiguise son épée contre Khalifa

 Le Bureau politique (Bp) du Parti socialiste (Ps) s’est réuni, ce week-end, à la maison Léopold Sédar Senghor, en séance thématique selon l’ordre du jour suivant : ”Examen et adoption des textes réglementaires du Parti ; Position du Bureau politique (Bp) sur le référendum du 20 mars 2016”. Mais, au premier jour, la rencontré a démarré par des scènes de violence.

Le Secrétaire général du Parti socialiste (Ps), Ousmane Tanor Dieng, a été humilié, ce week-end (samedi), par un groupe de jeunes et de femmes qui se réclameraient du Ps, qui l’ont copieusement malmené et insulté. Ces derniers ont fait savoir au Bureau politique (Bp) qu’ils n’étaient pas d’accord avec la position de leur Secrétaire général, Ousmane Tanor Dieng, qui a décidé de voter Oui au référendum du 20 mars prochain. Ce qui est à l’origine des violences qui ont émaillé ladite rencontre. Une attitude que regrette le Bureau politique (Bp). « La séance du 5 mars a été ainsi émaillée de faits de violence regrettables et inqualifiables, menés par des éléments extérieurs au Ps, qui se sont infiltrés dans la cour de la Maison du Ps, pour y perpétrer des actes de barbarie d’une extrême gravité. En effet, le spectacle servi, à cette séance, à la face à l’opinion publique, est contraire aux valeurs et à l’attachement du Ps à la démocratie interne, à la discipline, à la cohésion et à l’unité », rapporte le porte-parole du jour, Serigne Mbaye Thiam et par ailleurs ministre de l’Éducation nationale. À cet effet, le Bureau politique (Bp) a armé Ousmane Tanor Dieng contre Khalifa Sall et Cie. « Nous   engageons le Secrétaire général à entreprendre toutes les diligences requises pour situer les responsabilités et réserver à ces faits les suites politiques et judiciaires à la mesure de leur gravité. Le Bp donne mandat au Secrétariat exécutif national (Sen) de prendre toutes les mesures disciplinaires qu’appellent ces actes de violence », menace le Bp.

Référendum

Après avoir entendu l’importante communication du Secrétaire général sur le projet de réforme constitutionnelle et le référendum, et à l’issue d’un large débat auquel ont pris part 91 membres du Bureau politique (Bp) représentant tous les départements du pays et issus de toutes les structures du Parti. « Les débats ont fait ressortir une majorité nette de 88 intervenants, sur 91, ayant soutenu le Oui au référendum et que ces débats sont confirmés par un vote à l’unanimité (la minorité ayant décidé de se conformer à la décision majoritaire) des membres du Bureau politique (Bp) ; considérant la motion du Mouvement national des femmes du parti ; considérant que les  mesures contenues dans le projet sont conformes aux conclusions des Assises nationales et/ou à celles de la CNRI, même si elles sont en deçà des propositions de réforme constitutionnelle de notre Parti  ; considérant l’implication de notre parti et la part importante qu’il a jouée dans tous les combats pour la survenue d’une deuxième alternance, dans les travaux des Assises nationales », précise le Bp.

 Ibrahima Khalil DIEME

À voir aussi

Mahammed Boun Abdallah Dionne à Fatick «70% des cartes sont distribuées»

Après le meeting historique sous le signe de l’unité et du rassemblement, avec tous les …

Législatives 2017- BBY déterminé à remporter la bataille de Grand-Yoff

Benno Bokk Yaakaar (BBY) est déterminé à gagner les élections  législatives au niveau de Grand-Yoff. …