Accueil / ACTUALITES / Parti socialiste : Le désaveu des libéraux confirme la fraude à la présidentielle

Parti socialiste : Le désaveu des libéraux confirme la fraude à la présidentielle

« Il est particulièrement remarquable de constater, trois mois seulement après l’élection frauduleuse de M. Abdoulaye Wade à la tête de l’Etat, un profond décalage entre le pays réel et le pays légal, une césure béante entre le pouvoir libéral et les masses populaires. Ceci est un processus particulièrement édifiant de clarification et de mise à nu des mécanismes de fraude qui ont permis de fabriquer la victoire d’un homme contre la volonté du peuple ».

Source : Le Matin
Cette déclaration a été prononcée hier au cours de la réunion du Bureau politique du Parti socialiste. Face à la presse à la fin de cette rencontre, Me Aïssata Tall Sall, porte-parole du jour a considéré que « les élections législatives du 03 juin 2007 sont marquées par une abstention historique des électeurs ». Et selon le Bureau politique, cette situation est « un tournant sans précédent dans la vie politique tant par son ampleur et sa massivité ». Me Sall note qu’«il n’y a aujourd’hui aucun doute possible sur la signification de ce phénomène qui confirme le rejet sans concession, d’une part, du projet de société libéral fondé exclusivement sur l’accaparement clanique des ressources nationales et, d’autre part, du mode de gouvernance des affaires de l’Etat basé sur l’impunité, l’incompétence et l’autoritarisme à courte vue ».

Par ailleurs, son parti considère avec sérieux et gravité que « le Sénégal est aujourd’hui confronté à une crise démocratique et politique. Une crise d’autant plus dangereuse qu’elle fait corps avec une flambée exponentielle du coût de la vie et des prix des services et denrées de première nécessité, un appauvrissement généralisé des ménages, une gestion calamiteuse du budget de l’Etat ».

Et de poursuivre : « une perversion continue des fondements de la République, une situation macro-économique qui se dégrade, une école publique en constante régression, ainsi que le discrédit considérable qui a fini d’affecter la respectabilité des Institutions de la République ».Ce faisant, face à toutes ces impasses citées ci-dessus, le bureau politique qualifie « les actes de Me Abdoulaye Wade d’un aveuglement suicidaire et son parti « très informel » créé à son image ». Et d’après les Socialistes, « la source des malheurs qui assaillent notre pays repose sur une confusion dramatique commise depuis l’alternance par M. Abdoulaye Wade qui considère que les urgences du Pds se confondent avec les urgences du peuple sénégalais. Aujourd’hui, des contradictions de toute nature menacent de rompre les équilibres sociaux internes qui ont toujours préservé la stabilité nationale ». Dès lors, l’urgence nationale pour le Ps est de « créer, sans délai, les conditions d’une refondation de l’État, de la République et de la Démocratie.

Cet objectif indifférable passe inévitablement par l’organisation d’une concertation nationale, globale et inclusive, impliquant toutes les composantes de la Nation ».

Par ailleurs, Le Bureau politique du Parti socialiste « félicite chaleureusement les militants socialistes et l’ensemble des partis membres du Front « Siggil Senegaal » pour le travail de sensibilisation remarquable accompli, avec méthode, constance et courage sur tout le territoire national, pour avoir gagné avec éclat un pari aussi difficile, malgré le déploiement par le Pds de moyens considérables, de coercition et de corruption ».

À voir aussi

Ziguinchor : Le  PM annonce la construction d’un marché sous-régional

Le Premier ministre était hier au chevet des sinistrés de l’incendie du marché Tilène de …

Sen Tv: Thiamass claque la porte

Le Pdg de D-media Bougane Guéye Dany vient encore de perdre un de ses éléments. …