ACTUALITE

Passage à la TNT Macky Sall, le génie sénégalais et la qualité des productions

  • Date: 18 juin 2015

 Il croit au génie sénégalais. Et il n’a pas eu tort en confiant cette grande et première expérience à un groupe qui était déjà dans le numérique. Et qui parmi une vingtaine de soumissionnaires, Excaf a confirmé. Hier, Macky Sall a rendu hommage au défunt Président Ben Bass et a donné son satisfécit à sa task force. Mention spéciale aussi à Babacar Touré. Le Président du Contan a pu en huit mois, démontré son « patriotisme », son « sens de l’Etat », « sa détermination sans faille ». Car ce 17 juin, le Sénégal est passé de l’analogie au numérique.

Hier, les nostalgiques ont redécouvert ces petits téléviseurs, d’il ya 20 à 30 ans. Et à l’autre bout, les slims et écrans géants. Avec des images ultra nettes. La première chose à retenir du passage de l’analogie au numérique, c’est que « les citoyens n’auront pas à changer de téléviseur. Il leur suffit juste d’un décodeur subventionné à 10000 francs pour être dans l’ère du numérique. L’accord signé à Genève prend forme à Dakar. Grâce à la politique du Président Macky Sall. Avec son plan Sénégal Emergent. Grâce au génie sénégalais. En effet, le Groupe Excaf a accompagné cette « transition numérique ».

C’est pourquoi, Macky Sall qui procédait hier, au lancement officiel, de la TNT est revenu sur cette opération qui a duré 18 mois. Ayant sur pied une task force drivée par Babacar Touré, le projet a vite pris forme. « Le Sénégal est parvenu à assurer le passage vers le numérique ». Ainsi, dira t’il « nous allons procéder au basculement région après région ». Avec cette fierté d’être à la tête d’un Etat francophone  qui a respecté les « accords de Genève » et de dire ceci « le génie sénégalais est passé par là, en ce qu’il fait de meilleur’.  Revenant sur le génie sénégalais, le Chef  de l’Etat souligne « j’ai fait confiance en l’expertise nationale sénégalaise. Avec un modèle de partenariat public et privé. Et Excaf a pu réaliser ce chantier complexe face à plus de vingt soumissionnaires ». Avec ce plus pour ne pas avoir « sollicité aucun bailleur pour la moindre dépense ».

Ainsi, « pour faire face aux exigences de la mondialisation », Le Président de la République souhaite « une télévision interactive au service du développement ». Ce qui signifie « un investissement en des programmes de qualité ». Car avec l’avènement du numérique « la fréquence délivrée est retirée ». Et que « la redevance jamais acquittée se transforme en redevance de droit de passage ». D’ailleurs, Macky Sall a demandé « un gel des fréquences non exploitées » et un « audit des fréquences en dormance ».

Très regardant sur les programmes, le Chef de l’Etat sénégalais propose « des chaînes thématiques sur la santé, l’éducation, la bonne gouvernance ». En ces termes « il faut investir dans la qualité de production et le contenu ». Tout en appelant les usagers et éditeurs à « faire de la TNT, un outil de convivialité ».

Soucieux de sa jeunesse et de la stabilité du pays, Macky  Sall alerte sur les dérives. « Il faut des comportements citoyens. Les terroristes utilisent les télévisions numériques et les réseaux sociaux ». Et que le numérique ne doit pas être un outil de « propagande qui ne serait pas dans l’intérêt national ».

Et le Chef de l’Etat de revenir su cet Homme avec un « sens de l’Etat », « cette humilité sans faille « : Babacar Touré. Il a mené le « processus avec talent et loyauté ». Un travail qui s’est fait « bénévolement » avec son équipe. C’est pourquoi, aujourd’hui, le Sénégal est arrivé « à bon port ».

Dans son speech, le Président du Contan est revenu sur ce travail. En ses termes « nous y sommes, nous y voilà ». Où des régions comme Diourbel, Thiès, Dakar sont prêts pour recevoir le signal et dans quelques semaines, la Casamance ».  ». Le passage de l’analogie au numérique est l’occasion, pour Babacar Touré de donner un satisfécit « à tous ceux qui se déploient dans l’audiovisuel ». Et cette pensée pieuse à Feu Ben Bass Diagne. Et de plaider pour « une promotion des valeurs positives ». Car selon, lui, « modernisation ne veut pas dire occidentalisation ».

Ndèye DIAW

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15