Accueil / POLITIQUE / PDS : L’incontournable Pape Diop

PDS : L’incontournable Pape Diop

Rewmi.com – Que ceux qui avaient vite fait de l’enterrer, déchantent et surveillent leurs arrières. Pape Diop est revenu en force (s’il en était parti, du reste) dans le dispositif conquérant de Wade, pour de nouveau, remporter le pouvoir en 2012.

En atteste la confiance qui lui est investie par le Chef de l’Etat, qui s’accroit tous les jours, et qui se manifeste par les nombreuses missions qu’il ne cesse de lui confier.

Deuxième personnage de l’Etat, et numéro 2 de fait du Parti Démocratique Sénégalais, cet homme discret, effacé, mais qui ne ménage, ni son temps, ni son argent, pour faire triompher son parti, récolte des réussites pas toujours évidentes dans ses nouvelles entreprises. Il indique, également, la voix à suivre pour ses frères libéraux qu’on connaît d’habitude beaucoup plus va-t-en guerre ou «carriéristes», que réalistes et francs avec leur Secrétaire Général.

Actuellement, Pape Diop est en train de se donner à fond pour une réussite totale de deux grands rendez-vous auxquels Abdoulaye Wade tient particulièrement: le prochain bureau politique du Pds et, dès le lendemain, le congrès d’investiture que le parti va organiser. Ce sera, vendredi prochain.

Quand on se souvient, qu’il y a deux semaines, toujours, sous les ordres de Wade, l’ex-maire de Dakar avait, brillamment, réussi son examen de passage, devant des milliers de jeunes sénégalais, lorsqu’il a eu à présider l’ouverture officielle du Forum du Premier emploi organisé par le Mouvement Des Entreprises du Sénégal (une rencontre qui s’était étalée sur deux jours et qui avait pour objectif d’aider les jeunes diplômés et les ouvriers spécialisés, à trouver une première expérience professionnelle), l’on peut avancer, sans se tromper, que le Président du Sénat constitue, désormais, un pion essentiel dans le jeu du Président. Une pièce maitresse, grâce à sa modestie qui lui fait dire que les grands diplômes ne sont pas indispensables pour entreprendre et réussir, comme lui, dans son domaine où il est devenu leader. Mais aussi, une humilité lucide dont devaient s’inspirer ses pairs, quand il confesse que le Pds est un grand parti majoritaire à Dakar, mais que ce sont les querelles entre les responsables qui font espérer à l’opposition une victoire, en 2012.

Enfin, il y a que Pape Diop a toujours eu une foi inébranlable dans le Pds. La même foi qui l’incite à appeler tous les responsables libéraux de la capitale à taire leurs divergences, pour pousser le candidat, Me Abdoulaye Wade, à la victoire en 2012, la même foi qui l’a animé et qui ne l’a jamais quitté depuis l’époque des vaches maigres ou sommairement entretenues. Cela date du temps du Pouvoir socialiste où il était mal vu d’être homme d’affaires et opposant, et s’est poursuivi dans les années 90, quand il a, seul, commencé à mettre sa fortune à la disposition du Pds, pour lui garantir un avenir brillant, alors que le succès d’aujourd’hui n’était pas du tout évident.

C’est donc cet homme que le Président Wade semble avoir retrouvé, en ces moments pleins d’incertitude, et à qui, il fait confiance, pour redorer le blason du Pds et lui garantir l’avenir. Le vrai lieutenant, en quelques mots.

CHEIKH BA


À voir aussi

Présidentielle 2019: Ndèla Madior Diouf désiste

Ndèla Madior Diouf vient de faire le deuil de son ambition présidentielle. Du moins, pour …

Déclaration de Kara sur les accusations contre Sonko