SOCIETE

PÉDOPHILIE- Le maçon M. Gackou devant la barre pour acte contre nature

  • Date: 18 mai 2016

 Poursuivi pour acte contre nature, Malick Gackou risque gros. Maçon de son état, il aurait été surpris dans un bâtiment inachevé avec un garçon de 7 ans à qui, il a proposé de lui faire la fellation. L’affaire a été mise en délibéré pour jugement devant être rendu le 19 mai prochain.

Lorsque le juge a appelé, hier, le dossier de Malick Gackou, plusieurs personnes ont pensé au fondateur du « Grand Parti ». En réalité, il s’agit d’un autre Malick Gackou qui a été attrait à la barre pour répondre du délit d’acte contre nature sur un garçon de 7 ans. Il ressort des débats que c’est suite à une plainte déposée contre lui que le sieur Gackou a été arrêté par les limiers. Entendu à l’enquête préliminaire, l’un des témoins oculaires a déclaré avoir surpris le mis en cause en train de déshabiller un enfant de 7 ans dans un bâtiment qui était en construction. Ses déclarations ont été confirmées par la victime selon qui, le mis en cause l’avait envoyé avant de lui dire de le retrouver dans le bâtiment inachevé. Une fois à l’intérieur du chantier, déclare l’enfant, le sieur Gackou lui a proposé de lui faire la fellation. Pour sa part, le prévenu a juré sur tous les saints qu’il n’est pas coupable des faits qui lui sont reprochés.
Maçon de son état, Malick Gackou pour assurer sa défense, a déclaré que le jour des faits, il était avec le petit sur le terrain mais pas dans le bâtiment comme indiqué. À l’en croire, c’est à la descente de l’école que l’enfant est venu le retrouver à l’intérieur du bâtiment. À la question de savoir s’il a des problèmes  psychiques et d’habitation, Malick Gackou a répondu par la négative. Toutefois, il a déclaré à la barre qu’il n’a nulle part où dormir et c’est la raison pour laquelle il passe la nuit  dans ledit bâtiment.

Invité à faire son réquisitoire, le représentant du ministère Public a demandé l’application de la loi. Sans défense, le prévenu a demandé la clémence du tribunal. Sur ce, l’affaire a été mise en délibéré pour jugement devant être rendu le 19 mai prochain.

Cheikh Moussa Sarr

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15