images (3)

PÉDOPHILIE- Un maître coranique viole 8 filles et écope de 10 ans de prison ferme

Surveillant et suppléant de maître coranique, Iba Guèye alias Mame Lamp a été condamné, hier, à 10 ans de prison ferme. Il a été reconnu coupable des délits de pédophilie et de viol sur 8 filles âgées entre 8 et 12 ans. Il doit aussi allouer la somme de 2 millions à chacune des parties civiles.

Une rocambolesque affaire a été jugée, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Six jeunes filles âgées entre 8 et 12 ans et élèves dans un daara localisé au quartier Darou Mousty ont attrait leur suppléant de maître coranique à la barre pour répondre des délits de viol et de pédophilie. Selon les victimes, leur bourreau profite de l’absence du maître des lieux pour les inviter à le rejoindre dans sa chambre. Le modus operandi du prévenu consiste à les envoyer à la boutique ou bien de leur confier des tâches ménagères. À en croire, N. R. Sarr, le prévenu l’appelle souvent pour soit balayer sa chambre soit aller puiser de l’eau. Une occasion pour lui de se retrouver seule avec cette dernière afin de soulever son pagne avant d’introduire son doigt dans son sexe. Selon elle, Iba Guèye, lui a fait ça à deux reprises. Même son de cloche chez Y. Diagne selon qui, elle a été envoyée à la boutique par ce dernier pour acheter du bonbon gingembre. À son retour, il a profité de l’absence du maître des lieux pour mettre son doigt dans son sexe. « Il me l’a fait à 3 reprises », a-t-elle déclaré. Les nommées M. A. Sarr et A. N. Guèye ont abondé dans le même sens arguant qu’elles ont aussi violé  par le prévenu dans les mêmes circonstances. Pour sa part, A. Lô est allée beaucoup plus loin. Elle explique : « Il a tenté de me pénétrer à 3 reprises mais comme je suis petite cela n’a pu entrer. C’est par la suite qu’il a introduit son doigt dans mon sexe ». Citée également comme victime, M. D. Fall a tout simplement blanchi le prévenu. Elle déclare : «  Moi, j’avoue qu’il ne m’a rien fait. Cependant, mes amies m’ont clairement révélé qu’elles sont souvent invitées par Iba Guèye dans sa chambre. Elles déclarent avoir été victimes d’actes de viol et de pédophilie ».

Le prévenu a nié les faits

Si ces filles ont pu expliquer leur malheur, elles le doivent à Khoudia Sarr, témoin dans cette affaire. À l’en croire, c’est elle qui a entendu les filles en train de murmurer les faits dont elles sont victimes. Sur ce, elle a menacé A. Lô qui a fini par lui dire ce qui s’est passé. Interrogé par le juge, le prévenu a nié les faits. Il explique : « Je suis le suppléant de leur maître coranique et je loge à l’intérieur du daara. J’invite souvent les enfants à me faire le linge, balayer la chambre, entre autres travaux domestiques. Cependant, je ne suis pas l’auteur de ces faits parce que je n’ai jamais eu à être seul avec l’une d’elles dans la chambre. C’est un coup monté ». Selon lui, ces filles n’étaient pas contentes de la façon dont il les frappait. C’est pourquoi, dit-il, elles ont monté ce dossier contre lui. « J’ai eu également à avoir des antécédents avec la famille de N. R. il faut dire que c’est pour toutes ces raisons qu’elles m’ont attrait à la barre », s’est-il défendu. De leur côté, les avocats de la partie civile ont, tour à tour, démontré la culpabilité du prévenu. Premier à ouvrir le bal, Me Daf déclare : « Vous avez des éléments pour entrer en voie de condamnation. La gravité de ce dossier c’est que les filles n’allaient jamais le dénoncer parce qu’elles ont été menacées. Ces filles étaient parties pour être pourries par ce prévenu. Il les utilise comme des objets sexuels. Ce prévenu est tellement pervers qu’il envoyait du gingembre aux filles ».

Le procureur avait requis 10 ans

Suffisant pour Me Diallo de dire que le mis en cause est dangereux pour la société. Pour sa part, Me Moustapha Dieng dira qu’il est incontestablement coupable des faits qui lui sont reprochés. « C’est un violeur et je pèse mes mots. C’est un pédophile et il n’a pas de cœur et je pèse encore mes mots. Nous réclamons 3 millions pour chacune des parties civiles », a dit la robe noire. Les parties civiles seront appuyées par le maître des poursuites selon qui, derrière ce suppléant maître coranique se cache le démon, le délinquant sexuel. Le procureur indique également que le certificat médical atteste que les filles A. Lô et A. Guèye ont été pénétrées et elles ont eu des infections génitales. « Ce prévenu est coupable et je vous demande de le condamner à 10 ans de prison ferme » a déclaré le procureur.

Pour la défense, il y a une absence de preuves dans cette affaire. Pis, nous dit la robe noire, le prévenu est de Tariha mouride et le chef de quartier, un tidjane, est contre le daara. Selon lui, ce dossier est monté de toutes pièces c’est pourquoi il a plaidé pour la relaxe purement et simplement. En rendant sa décision, le tribunal a relaxé le prévenu du délit de pédophilie sur M. D. Fall avant de le déclarer coupable des faits qui lui sont reprochés. Pour la peine, il a été condamné à 10 ans de prison ferme. Il doit aussi allouer la somme de 2 millions à chacune des parties civiles. Le tribunal a réservé les intérêts civils de l’autre fille, absente lors du procès.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

telechargement

Et si on en parlait… Une classe politique dépassée et déphasée

Le Sénégal a mal de sa classe politique. Les mêmes personnes occupent le champ politique, …