Accueil / SOCIETE / Pèlerins en rade

Pèlerins en rade

Des pèlerins bloqués à Dakar depuis avant-hier et qui souffrent tellement qu’ils sont prêts à rentrer chez eux et à renoncer au Haj : Voilà le spectacle affligeant qui s’offrait, hier, vers minuit et demi, lorsque nous les avons joints. Ils étaient au hangar des pèlerins de l’aéroport Léo-poète et ne savaient plus à quel saint se vouer, laissés qu’ils étaient à eux mêmes, sans interlocuteurs. Aucun membre du Commissariat au pèlerinage n’étant visible dans les parages. Parmi ces pèlerins, les 52 devaient partir par le 4e vol qui a quitté Dakar dans la nuit du mercredi au jeudi, les laissant en rade. Ils ont été logés, selon leurs dires, par le Commissaire général dans une auberge pour la nuit. Et hier, ils sont repartis au hangar, attendant de  trouver un autre vol dans la soirée. En vain !

Mais ils ne sont pas les seuls à avoir galéré. Plus 300 autres pèlerins avaient été eux convoqués à 17 heures, pour le 5e vol dont le départ était prévu à 23 heures, hier. Sauf que jusqu’à 2 heures du matin, ils étaient encore dans le hangar, à attendre un avion et des interlocuteurs du Commissariat général au pèlerinage qui ont brillé par leur absence. Ce que regrettent ces pèlerins qui dénoncent aussi le fait que des membres de l’encadrement soient convoyés dans les vols vers La Mecque, pendant qu’eux sont laissés en rade et contraints de passer parfois 48 heures à l’aéroport. Surtout que parmi eux, il y a des personnes âgées qui ont du mal à supporter ces conditions déplorables de voyage. Ces pèlerins qui se disent «malheureux» et ayant «envie de pleurer», pour reprendre leurs mots, expliquent qu’ils «souffrent énormément». Ils ne manquent pas de se demander si, dans ces conditions, ils verront un jour «Makka ak Madina» ?

Avec le Populaire

À voir aussi

Courtoisie entre tarikhas Pourquoi nos guides religieux ne se rendent pas visite ?

Les Sénégalais sont connus pour leur attachement viscéral à leurs religions respectives. Qu’ils soient musulmans …

Accident de la route sur l’axe Fatick, Kaolack et Kaffrine 1618 cas répertoriés en 2016

Pour la seule année 2016, 1618 accidents de la route ont été enregistrés sur l’axe …