Accueil / Education / Penda Mbow cajole les syndicats

Penda Mbow cajole les syndicats

«Je comprends les revendications des syndicalistes, moi-même j’ai été syndicaliste, mais la lutte constitue aussi des négociations et la construction de consensus pour que l’essentiel qui nous unit ne soit pas remis en cause»

Les meilleurs élèves de 8 écoles élémentaires de la commune des HLM ont été primés hier, mercredi 25 avril, à l’école Aynina Fall.  La cérémonie organisée en marge de la quinzaine de la Francophonie, a été une occasion pour le ministre conseiller en charge de la Francophonie, Penda Mbow, pour lancer un appel solennel aux syndicats des enseignants qui observent une grève depuis plusieurs mois déjà, à revenir sur leur décision.

Elle a fait appel au bon sens de Abdoulaye Ndoye et Saourou Séne, secrétaires généraux respectifs des mouvements syndicaux Cusems et Saems.

« Je comprends les revendications des syndicalistes, moi-même j’ai été syndicaliste, mais la lutte constitue aussi des négociations et la construction de consensus pour que l’essentiel qui nous unit ne soit pas remis en cause », souligne Penda Mbow. Pour elle, «Abdoulaye Ndoye et Saourou Séne, étudiants du département d’histoire, font partie des meilleurs. Cela veut dire qu’ils ont été formés dans d’excellentes conditions».

Consciente du rôle important des enseignants, Penda Mbow explique : «votre travail est un sacerdoce, il est difficile mais combien exaltant. Former l’esprit de l’enfant, l’encadrer pour en faire un honnête homme. Je ne crois pas qu’il existe un métier plus noble et sérieux».

Estimant que l’école est «une priorité», Penda Mbow préconise une mobilisation des acteurs «pour faire de l’école ce qu’elle a toujours été, redorer le blason de l’éducation nationale».

«J’appelle les premiers enseignants qui sont encore parmi nous et qui ont joué un rôle primordial dans la construction de notre école, je veux nommer des personnalités comme Dior Chimère, Ibrahima Sagna… que ces personnalités se mobilisent pour servir de médiateur à cette école que tout le monde regarde s’effondrer sans réagir », a t-elle fait savoir.

Sud quotidien

À voir aussi

Concours polytechniques: Le Lycée scientifique d’Excellence de Diourbel en tête

Après sa brillante participation au concours général 2018, le Lycée scientifique d’Excellence de Diourbel (LSED) …

Année invalide à l’UGB pour 4 UFR !

Quatre UFR de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis vont reprendre l’année académique sans être considérés …