Accueil / SOCIETE / Pension de retraite des fonctionnaires- Les députés valident la création d’un régime complémentaire

Pension de retraite des fonctionnaires- Les députés valident la création d’un régime complémentaire

L’Assemblée nationale a adopté le projet de loi n°07/2018 portant création d’un régime complémentaire de pension de retraite des fonctionnaires civils et militaires. En vue de remédier à cette lancinante  situation, il a été suggéré dans le document d’adopter la politique des trois piliers qui constitue un modèle viable et inclusif  dans la prise en charge des pensionnés. Il s’agit d’une réforme  systématique avant la mise en place d’un régime complémentaire  obligatoire au niveau du Fonds  national des retraités pour améliorer  sensiblement le niveau des pensions de retraite et permettre aux bénéficiaires de conserver un niveau de vie assez proche de celui qu’ils avaient pendant leur vie active.  Il est indiqué que le modèle financier  adopté s’appuie sur la répartition à la cotisation définie avec un mode  de calcul de la pension basé sur la technique des points, comme le détermine l’article 3 du projet de loi. « Les deux premiers articles du texte déterminent les personnes éligibles à la pension de retraite  complémentaire. Les articles subséquents définissent la personnalité des ayants-droit. Il est mentionné aux articles 6 et 7 les taux de  cotisation et, à l’article 10, la date d’entrée en vigueur de la loi fixée  au 1er juillet 2018 », lit-on. L’autre  projet que les députés ont adopté, c’est celui de la loi portant réglementation des Bureaux d’Information sur le Crédit (BIC) dans les pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). En effet, les BIC ont pour vocation de collecter des données auprès d’organismes financiers, des sources publiques et de grands facturiers (sociétés de téléphonie et sociétés de fourniture d’eau et d’électricité) sur les antécédents du crédit ou paiement d’un client. Cette loi a pour principal objectif  l’instauration d’un système d’échange d’informations sur le crédit  destiné à réduire l’asymétrie d’information sur la solvabilité des  emprunteurs et améliorer le financement, à moindre coût, des agents  économiques.

Z.BADJI      

À voir aussi

Le procès de « Boy Djinné » renvoyé

Le procès de Baye Modou Fall alias « Boy Djinné », qui devait avoir lieu hier devant …

Les magistrats invités à produire de la statistique judiciaire de qualité

Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice a invité, hier, les magistrats à produire …