SOCIETE

PÉNURIE DE RIZ Que des ‘’spéculations’’

  • Date: 15 novembre 2016

Le président du collège national des producteurs de riz, Ibrahima Thioub, a réfuté les informations faisant étant d’une “pénurie” de riz au Sénégal, estimant que celles-ci relèvent de simples spéculations.

Les importateurs du riz véhiculent ces informations dans l’objectif d’aller à l’extérieur acheter du riz à bas prix comparé à celui vendu sur le marché local“, a-t-il avancé dans un entretien avec l’agence de presse sénégalaise. M. Thioub a invité les commerçants à acheter “les quantités importantes de riz stockées dans les magasins de la vallée”, pour approvisionner le marché local. Selon lui, le gouvernement devrait prendre une décision interdisant l’importation de riz pour une durée de deux mois, comme c’est souvent le cas avec l’oignon, pour permettre aux producteurs locaux d’écouler leurs stocks. Dans cette perspective, le président du collège national des producteurs de riz a souligné la nécessité d’organiser des rencontres périodiques entre le gouvernement et les différents acteurs économiques, pour évaluer la situation du riz au niveau national. Ibrahima Thioub a par contre déploré le faible taux de production du riz local, estimé à 15%, soulignant que l’instauration de la culture à double saison pourrait contribuer à améliorer la situation. S’agissant de la qualité du riz local, a-t-il dit, “nous rencontrons des difficultés en raison des machines décortiqueuses qui ne peuvent pas briser le riz en plusieurs variétés”. “Mais à Matam, avec l’acquisition de machines de qualité, le riz est vendu avant sa sortie de l’usine“, a ajouté le président du collège national des producteurs de riz. Il a demandé au gouvernement d’acheter les stocks de la production locale pour les distribuer lors des fêtes religieuses ou les mettre à la disposition des commerçants. De cette manière, ces derniers pourraient, selon lui, écouler “sans grande difficulté” les quantités concernées.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15