Accueil / ACTUALITES / Pépé, fils de milliardaire, transformé en meurtrier et drogué par les talibés de Kara

Pépé, fils de milliardaire, transformé en meurtrier et drogué par les talibés de Kara

Un nouvel élément est apparu dans l’affaire des présumés meurtriers du vigile de l’hôtel Cap-Ouest. Il s’agit de troubles psychiatriques dont l’un des cas derniers, Babacar Diao dit Pépé, est victime depuis plus d’une quinzaine d’années. Ce dernier a subi une consultation psychiatrique à l’hôpital de Fann, mardi dernier. Ses troubles psychiatriques que l’enquête de Police n’avait pas relevés risquent d’être déterminants pour la suite du dossier.

Source : Le Quotidien
Un fait nouveau va, sans doute, influer sur le dossier du jeune Babacar Diao dit «Pépé», l’un des présumés meurtriers du vigile de l’hôtel Cap-Ouest des Almadies. A en croire notre source, M. Diao est en proie, depuis plus d’une quinzaine d’années, à des troubles psychiatriques. D’ailleurs, renseigne-t-on, il a été extrait de sa cellule, mardi, pour une consultation psychiatrique à l’hôpital de Fann. Cette nouvelle donne n’est pas apparue dans l’enquête préliminaire de la Police. Le Doyen des juges d’instruction, dont le cabinet est en charge de l’affaire du meurtre du vigile de l’hôtel Cap-Ouest, devrait prendre nécessairement cet élément en compte. Depuis son incarcération, nous dit notre source, Babacar Diao dit «Pépé», n’a cessé de «montrer des symptômes de dérives psychiatriques». Ces dérives psychiatriques, le fils du richissime Baba Diao ou «Baba Itoc», un magnat du pétrole, n’a cessé de les présenter depuis longtemps. D’aucuns pensent que ces troubles proviennent de l’usage abusif de drogue dure. Mais, d’après sa famille, «ses dérives psychiatriques ont été exacerbées par le mauvais traitement dont il s’est toujours plaint de la part de ses condisciples, talibés de leur guide religieux Serigne Modou Kara Mbacké». Sa famille dit «regretter l’appel en détresse de Pépé». C’est, d’ailleurs, à cause du fait d’être sourd pour ne point entendre «ses appels en détresse» que la famille s’est sentie coupable. Elle pense que si elle était intervenue plutôt, son «enfant n’en serait pas là». Mais, elle estimait que le laisser auprès du guide du Mouvement mondial pour l’Unicité de Dieu, lui serait d’un très grand apport. Un tel acte, de la part de Babacar Diao «Pépé», ne se justifie pas, à leur avis. En effet, un fils de milliardaire, à qui la vie a toujours souri, qui a fréquenté les meilleurs établissements privés du Sénégal et dont les frères et sœurs ont étudié à l’étranger et occupent de grandes responsabilités dans des institutions internationales, n’a pas besoin de commettre une telle forfaiture. S’il en est arrivé là, persiste notre source, «ça ne peut être qu’à cause de la drogue et des pressions psychologiques dont il a fait l’objet de la part de ses condisciples, talibés de Kara.»


À voir aussi

Verdict attendu dans le procès de Khalifa Sall La vérité tient à un fil

REWMI.COM Les plaidoiries ont été bouclées hier. Le Procureur et les avocats ont vidé leurs …

Rapport d’amnesty sur le Sénégal Macky, la justice et les forces de l’ordre au-dessus de la loi

Amnesty International a publié hier son rapport annuel sur la situation des droits humains dans …