images

PERFORMANCES DE TELEDAC : 4.533 dossiers traités

 

4.533 demandes d’autorisation de construire ont été traitées par l’Adie dans les départements de Dakar, Pikine, Guédiawaye et Rufisque depuis le lancement de la phase pilote en fin mars 2014.

 

La dématérialisation des procédures administratives est le nouveau cheval de bataille du nouveau régime. C’est dans l’air du temps. Gains de temps, d’argent, impossibilité de corruption, tout est pour le mieux. Jusqu’alors, les relations entre les administrations et les administrés s’effectuaient, par nature, de façon matérielle, de façon présentielle ou par courrier. Le recours aux relations numériques était du ressort de l’exception ou de la relation informelle. Mais tout ça semble bientôt être un mauvais souvenir. La Plateforme Teledac (Télé Demande d’autorisation de construire) a permis de traiter, en un temps-record, 4.533 dossiers. C’est ce qu’a révélé Abdourahmane Diop, responsable au Bureau Organisation et Méthode (BOM), lors d’un atelier de sensibilisation des journalistes sur la phase d’extension du projet Teledac. « Sur les 4.533 dossiers, 1.444 sont en signature, 1.961 ont été acceptés et 950 suspendus. S’il n’y a pas pour le moment aucun dossier en attente, 139 sont en cours d’instruction et 39 sont déclarés recevables », a-t-il souligné. Ce n’est pas tout. « La Télé demande de l’autorisation de construire (Teledac) a donné des résultats satisfaisants car ayant permis la réduction de l’obtention du permis de construction dans les délais de 200 à 45 jours. Il arrive même que certains dossiers soient traités en 15 jours. Aussi, l’obtention d’autorisation de construire est de 48 jours dans les dossiers complexes et de 28 jours pour les dossiers simples », a-t-il déclaré. « Cette informatisation des procédures va optimiser la délivrance des permis et pourra permettre l’accélération des délais d’exécution au niveau de la préfecture et des différents ministères pour des permis qui prenaient parfois 2 ans », ajoute Cheikh Bakhoum, directeur de l’Agence de l’informatique de l’État (Adie). Qui précise, par ailleurs, que Teledac permettra de faire zéro papier et améliorer le classement du Sénégal dans le Doing Business. « La plateforme va participer à la réduction des déplacements, des charges et des risques de corruption », soutient-il. Après la généralisation de Teledac dans la région de Dakar, l’initiative est appelée à se généraliser dans toutes les régions du Sénégal.

 

Mouhamadou BA

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …