Accueil / ECONOMIE / Performances économiques- L’Afrique francophone réaffirme son leadership

Performances économiques- L’Afrique francophone réaffirme son leadership

L’Afrique subsaharienne francophone a réalisé les meilleures performances économiques du continent pour la cinquième fois en six ans, malgré les difficultés rencontrées par les pays d’Afrique centrale.

L’Afrique subsaharienne francophone a affiché les meilleures performances du continent, selon le rapport « Perspectives économiques mondiales », de la Banque mondiale. D’après la source, la croissance de l’Afrique subsaharienne francophone a donc connu une hausse par rapport à l’année précédente. Dans le même temps, l’écart s’est réduit avec le reste de l’Afrique subsaharienne, dont la croissance avait été plus de trois fois inférieure (0,8%). En 2017, quatre des cinq pays ayant réalisé la progression la plus élevée du continent, faisaient partie de l’Afrique francophone, à savoir la Côte d’Ivoire, Djibouti, le Sénégal et la Guinée. Cette hausse résulte essentiellement de la relative stabilisation de la situation dans certains pays d’Afrique centrale, encore très dépendants des hydrocarbures, et plus marginalement par une légère hausse de la croissance en Afrique de l’Est francophone.

La Côte d’Ivoire et le Sénégal, les moteurs de la performance d’Afrique de l’Ouest

Pour la quatrième année consécutive et la cinquième fois en six ans, les huit pays de la zone UEMOA (dont la lusophone, mais très francophile, Guinée-Bissau) ont enregistré une croissance globale supérieure à 6% (6,5%, et 6,6% un an plus tôt). Alors qu’en 2016, sept de ces huit pays avaient connu une progression de plus de 5%, tous ont cette fois dépassée cette barre symbolique. La zone UEMOA confirme ainsi son statut de plus vaste zone de forte croissance du continent, et de relais de la croissance mondiale. Hors UEMOA, la Guinée confirme le redémarrage de son économie avec une hausse de son PIB de 6,7% (6,6% en 2016). La Côte d’Ivoire et le Sénégal ont à nouveau affiché les meilleures performances d’Afrique de l’Ouest. Avec une croissance 7,6%, la Côte d’Ivoire n’a été dépassée que par l’Éthiopie (8,5%). De son côté, le Sénégal a continué à afficher une croissance de plus de 6 % (6,8%), soit davantage que des pays comme l’Ouganda (4,0%) et le Rwanda (5,2%), dont le PIB par habitant n’était que de 580 et 700 dollars, respectivement (950 pour le Sénégal).

Zachari BADJI

À voir aussi

Ecosystème marin : Les scientifiques sénégalais appelés à jouer leur partition

L’Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal (Ansts) a réuni, depuis hier à Dakar, …

Industrialisation de l’Afrique : Akinwumi Adesina mise sur la formation professionnelle et technique

Le Président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, a présidé hier …