SOCIETE

Persistance des coupures d’électricités- Les populations menacent d’investir la rue

  • Date: 9 juillet 2015

 Pour se débarrasser des coupures d’électricités intempestives, les populations de la banlieue menacent d’investir la rue pour manifester leur ire. N’en pouvant de la sourde oreille des autorités, elles semblent tentées d’expérimenter un langage plus musclé.

A Keur Massar, Djida Thiaroye Kao, Yeumbeul Nord et Sud, Guèdiawaye, entre autres localités, le langage est le même : «on n’en peut plus des coupures d’électricité.» Les populations restent des heures sans électricité, en ce mois de pénitence. «Nous subissons le même sort, chaque année, surtout à l’approche des fêtes, comme la Korité», se désole Lamne, trouvé dans son atelier de couture. Une dame rencontrée un peu plus loin, embouche la même trompette : «ce sont les autorités qui doivent réparer cette injustice qui nous fait payer d’onéreuses factures dont on n’a pas consommé l’équivalent en électricité.» A Djida Thiaroye Kao, un mécanicien interpelle le président de la République sur la gestion de l’électricité. «Les coupures sont à l’origine de l’insécurité. Se désaltérer à l’eau fraiche est devenu un luxe pour certains qui se tapent de longues distances pour aller chercher de la glace avant l’heure de couper le jeûne», explique t-il. Bassirou Ngom, habitant à Yeumbeul, est d’avis que les populations doivent de descendre dans la rue pour manifester leur colère, si les coupures persistent. Ces délestages intempestifs empêchent les habitants des quartiers enclavés de la banlieue de dormir. «Une marche pacifique va être organisée d’ici peu de temps. Un mémorandum sera remis aux autorités pour leur faire comprendre que les populations continuent de vivre le calvaire des coupures d’électricité», souligne Souleymane Sow, de Ndiarème. Selon ce dernier, une demande d’autorisation de marche va d’abord être déposée. D’autres prônent des assises pour résoudre la crise qui secoue le secteur énergétique.

Sada MBODJ

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15