Accueil / ECONOMIE / Perspectives de récolte mitigée : 28 pays sont à risque de pénuries alimentaires

Perspectives de récolte mitigée : 28 pays sont à risque de pénuries alimentaires

Le ralentissement escompté de la croissance de la production céréalière dans les pays à faible revenu et à déficit vivrier (Pfrdr), allié à la persistance de prix d’exportation élevés, pourrait créer une situation difficile des disponibilités alimentaires pour ces pays durant l’année à venir, selon le dernier rapport de la Fao Perspectives de récoltes et Situation alimentaire.

Source : Le Matin
Après quatre années consécutives de croissance relativement soutenue, la production céréalière des Pfrdv devrait augmenter d’un peu plus de 1% en 2007, soit un niveau inférieur au taux de croissance démographique, estime le rapport. Mais si l’on exclut les plus gros producteurs (Chine et Inde), la production céréalière du reste des Pfrdv devrait reculer légèrement par rapport à l’an dernier. Selon les dernières estimations de la Fao, de graves difficultés alimentaires persistent dans 28 pays dont 20 africains. Ces pays sont tous en situation de crise. Ces pénuries alimentaires ont plusieurs explications.

D’abord, des périodes de sécheresse prolongées et des précipitations irrégulières au Zimbabwe, au Swaziland et au Lesotho ont entraîné une des plus faibles récoltes de la campagne principale jamais enregistrées. Dans ces pays, la production 2007 de maïs, la principale culture de base, serait par rapport à 2006 en baisse d’environ 43 % au Zimbabwe, de 51 % au Lesotho et de 60 % au Swaziland. Et ensuite la baisse de la production vivrière et la hausse des prix intérieurs et régionaux devraient se répercuter sur la sécurité alimentaire de plus de 4 millions de personnes vulnérables au Zimbabwe. L’hyperinflation a dépassé le cap des 4 500 % en mai, faisant chuter drastiquement le pouvoir d’achat et limitant fortement l’accès aux disponibilités vivrières pour les ménages à faible et moyen revenu.

En Afrique de l’Est, la situation au sud de la Somalie est particulièrement préoccupante compte tenu de l’impact des affrontements en cours, essentiellement dans la capitale Mogadiscio, où des centaines de milliers de personnes sont déplacées et où l’activité commerciale et économique est limitée. Au Soudan, l’insécurité demeure un des principaux facteurs entravant l’accès à la nourriture, notamment dans la région du Darfour. En République démocratique populaire de Corée, la situation des approvisionnements alimentaires demeure précaire, et les premières livraisons des 400.000 tonnes d’aide alimentaire de riz promises par la République de Corée auraient été acheminées fin juin. Au Népal, sur 75 districts, on estime que 42 souffrent d’un déficit vivrier, tandis qu’une insécurité alimentaire chronique et généralisée persiste dans les régions montagneuses occidentales, où l’aide alimentaire aux populations vulnérables reste limitée.

En Irak, la situation globale de la sécurité alimentaire continue à souffrir des conflits et des problèmes de sécurité. Les organismes humanitaires font état de plus d’1,8 million de personnes déplacées à l’intérieur du pays et de plus de 2 millions qui auraient fui le pays. En Bolivie, les ménages ruraux les plus vulnérables reçoivent une aide humanitaire après avoir été victimes de graves pertes de récoltes et d’animaux dues à la sécheresse et aux inondations durant la campagne principale en début d’année.


À voir aussi

Exportations sénégalaises : 1486,4 milliards de FCFA enregistrés en 2017

Les exportations du Sénégal se sont hissées à 1486,4 milliards de FCFA, soit un relèvement …

Commerce intra Uemoa : Le Sénégal et la Côte d’Ivoire, principaux fournisseurs avec 55,4%

Les échanges intra Union économique et monétaire africaine (UEMOA) sont en hausse de 5%, se …