POLITIQUE

PERTE DU POUVOIR DE WADE ET TRAQUE DE KARIM- Leral Askan Wi pointe du doigt les lobbys français et américains

  • Date: 3 juin 2016

Le leader de Leral Askan Wi, Omar Faye, met en garde le président Macky Sall pour qu’il évite ce qu’il appelle « le syndrome Wade ». Il estime que l’ancien Président était victime « des lobbys français sous Sarkozy et américains sous Hilary Clinton ».

C’est pourquoi, il est d’avis que « Macky doit faire beaucoup attention ». Car, à l’en croire, tout cela avait été perpétré avec la complicité d’hommes politiques sénégalais lesquels avaient mené une campagne pour déclarer Wade  homme malade, notamment atteint de prostate, de surdité, etc. Ces hommes politiques avaient fini alors de faire croire que Wade était incapable de diriger le Sénégal. D’où cette forme de coalition internationale pour créer les conditions de sa destitution. Il pense ainsi que le fait de prendre l’initiative de libérer Karim Wade « est une vieille revendication de toutes les couches sociales, la Société civile, les hommes politiques, le citoyen lambda ».

Dans ce cadre, il estime qu’il ne peut y avoir de « barayeugo ». Selon Leral Askan Wi, « cette libération sera un soulagement pour le peuple pour sa stabilité mais également, une grande reconnaissance envers Abdoulaye Wade pour tout ce qu’il a fait pour le Sénégal ». Il pense qu’à son âge, il ne mérite pas que son fils soit dans cette situation alors que « rien n’a été trouvé et que les gens se sont basés sur des soupçons ». Omar Faye, une fois n’est pas coutume, pense que « Macky a fait preuve de grandeur ». Il argue que c’est cela un chef d’État, « prendre ses responsabilités, contre vents et marées ».

Par ailleurs, il se félicite tellement de cette situation qu’il est d’avis que le Sénégal a d’autres priorités, au niveau social, avec l’éducation, le mal vivre, etc. Alors, Leral Askan Wi estime « qu’un dialogue est le bienvenu dans ce contexte » même si le mouvement n’y a pas pris part. Il soutient que « si Macky libère Karim, il va gagner un grand coup ». Et de renchérir : « La dissolution de la Crei est imminente parce que c’est une juridiction qui peut porter préjudice à Macky car elle prône le règlement de comptes ».

 

Khady Coly Thiam

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15