Accueil / ECONOMIE / Phase II Pse: Le CIS s’engage pour créer des emplois

Phase II Pse: Le CIS s’engage pour créer des emplois

Le secteur privé national a été quasi absent de la première phase du PSE (2014-2018), a constaté Babacar Ngom, président du Club des investisseurs sénégalais (CIS).

Il faisait face à la presse ce weekend à  Dakar, à l’issue d’une journée d’intégration et de partage pour les membres du CIS, mis en place le 02 juin 2018. Si on se réfère au rapport provisoire de la phase II du PSE, version I, il est mentionné  que sur les 1111 milliards attendus, aucun projet de partenariat public-privé (PPP) n’a été financé par le secteur privé.

Les projets du Plan d’Actions prioritaires (PAP) à financement PPP, n’ont pas, dans  l’ensemble, suivi un processus de maturation et n’ont pas bénéficié  du portage et du tutorat nécessaires pour leur promotion auprès  des investisseurs privés.

Cette situation a poussé M. Ngom à dire : « Nous allons nous rattraper et nous impliquer pleinement dans la phase II. Cela permettra non seulement de créer des emplois, mais aussi de la richesse pour notre pays ». Revenant les activités du club, son président a annoncé qu’après une concertation, ils ont décidé de fortifier le secteur privé et de créer une société d’investissement.

« Nous voulons être raisonnables. C’est pourquoi, nous avons décidé d’arrêter pour le moment son capital à 20 milliards  FCFA », a-t-il précisé.

Ainsi le club des Investisseurs sénégalais compte favoriser le développement et l’émergence de champions nationaux dans tous les domaines clés de l’économie, pour asseoir un secteur privé national fort et ambitieux afin de participer activement et accompagner l’accélération de la transformation structurelle de l’économie sénégalaise.

En effet, le club qui rassemble présentement cinquante hommes et femmes d’affaires sénégalais, leaders reconnus et respectés dans leurs secteurs d’activité, a décidé d’orienter l’avenir plutôt que de le subir. Pour ce faire, les membres du club se sont mis ensemble pour développer et promouvoir des projets structurants et à fort impact économique et social.

Zachari BADJI

À voir aussi

Touba : 5.000 lampadaires pour illuminer la ville sainte

Dans certaines rues de Touba, il n’y a pas même d’éclairage public, les lampadaires ne …

Prix du ciment: Le ministre du Commerce annule la hausse

« Le ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, et des PME a décidé …