Kim Kardashian en string sous une robe filet de pêche, adieu l’élégance…
Kim Kardashian en string sous une robe filet de pêche, adieu l’élégance…

PHOTOS Kim Kardashian en string sous une robe filet de pêche, adieu l’élégance…

On adore Kim Kardashian pour un nombre de raisons aussi grand que la taille de son derrière. Mais LE motif numéro 1 qui fait qu’on aime Kimmie, c’est son don absolu de réussir à repousser les limites. Toutes les limites…

Voir Kim Kardashian nue c’est un peu comme trouver du pain en allant à la boulangerie : c’est d’une simplicité déconcertante. Et pourtant, une fois de plus, la belle brune a réussi à nous faire redécouvrir son corps sous un tout nouveau jour. Et ce n’était PAS DU TOUT flatteur. Hier la femme de Kanye West s’est rendue à la soirée d’inauguration du OUE Skyspace de Los Angeles, un endroit d’exception prêt à accueillir les plus grands événements grâce à la vue imprenable qu’il offre sur la ville des anges. Et Kimmie a voulu faire honneur à ce lieu en offrant une vue imprenable sur… son corps !

>>> PHOTOS Kim Karda­shian pose entiè­re­ment nue, de face cette fois

Après avoir enfilé un string (et c’est déjà bien) la belle brune s’est glissé dans une sorte de robe à mi-chemin entre le filet de pêche et la ficelle qu’on trouve autour d’un gigot. A priori la maman de North et Saint pourrait bien porter un soutien-gorge chair, mais rien n’est moins sûr (les garçons de la rédac’ louchent encore sur les photos). Pour parachever cette tenue d’un goût absolument atroce, Kim s’est attaché un vieux fil noir autour du cou et a – un peu – essayé de planquer le tout sous une veste militaire oversize brandée Pablo en fluo dans le dos. Au final on a un look surréaliste et moche, mais qui fait le buzz. Sûrement avait-elle à l’esprit en s’attifant de la sorte cette citation de Léon Zitrone : « Qu’on parle de moi en bien ou en mal peu importe. L’essentiel c’est qu’on parle de moi ! » Ou pas.

Retrouvez cet article sur voici.fr

Voir aussi

10290272-16809477

Le rappeur Rohff accusé de violences conjugales

Alors qu’il attend d’être jugé pour « violences aggravées » sur un employé d’une boutique de la …